Mandalika, MotoGP : Fabuleux Oliveira, Quartararo et Zarco !



Miguel Oliveira seul au monde, Fabio Quartararo extraordinaire second sous la pluie, Johan Zarco aussi sur le podium : s’achève à Mandalika un spectaculaire et inattendu Grand Prix d’Indonésie. Onzième, Enea Bastianini conserve la tête du championnat.

Il aura fallu attendre longtemps, très longtemps, pour ce Grand Prix d’Indonésie 2022. 25 ans depuis la dernière édition, disputée à Sentul en 1997. Et 75 minutes de plus qu’initialement prévu ce dimanche, en raison des pluies torrentielles tombées avant la course MotoGP. Les conditions étaient telles que la crainte d’une annulation planait dans le ciel indonésien. Le départ a finalement pu être donné à 16h15 heure locale, au lieu de 15h. Et ça valait la peine d’attendre, car les 20 tours qui ont suivi ont été spectaculaires.

Poleman, Fabio Quartararo part comme une fusée et vire en tête au premier virage. Miguel Oliveira, Jack Miller et Alex Rins le joignent au club des meilleurs départs, passant de 7e à 2e, de 9e à 3e et de 8e à 4e. Suivent les pilotes Pramac Jorge Martin et Johann Zarco, moins en réussite au guidon de leur GP22 alors qu’ils étaient en première ligne.

Étonnamment rapide sur le mouillé, Miguel Oliveira prend les commandes des opérations à la fin du premier tour, et Jack Miller en profite aussi pour doubler Fabio Quartararo. Les deux hommes n’ont rien à perdre et doivent rattraper un résultat blanc au Qatar, deux semaines plus tôt. Ils se mettent à l’abri en quelques virages, et le groupe de tête devient un duo.

Moins à l’aise que sur le sec, Fabio Quartararo glisse dans la ligne droite des stands et lâche deux places de plus à Alex Rins et Johann Zarco. Miguel Oliveira a cédé la tête à Jack Miller, mais ce n’est que provisoire. Le Portugais repasse au cinquième tour, pour ce qui sera son dernier dépassement du jour.

Derrière, dans le peloton, Francesco Bagnaia manque de tomber et tire tout-droit. Le premier à chuter est finalement Jorge Martin, peu avant la mi-course. Il sera le seul à fauter, mais pas à abandonner : peu après lui, Andrea Dovizioso doit rentrer aux stands en raison de ce qui ressemble à un problème technique. Dommage, car son expérience aurait pu l’aider dans ces conditions délicates.

Les kilomètres défilent et Johann Zarco trouve son rythme. Le Français se défait d’Alex Rins et rejoint rapidement Jack Miller, à qui il dispute la deuxième place. Devant, Miguel Oliveira s’est envolé et compte 4 secondes d’avance sur les Ducatistes. Ces-derniers se font rejoindre par un Fabio Quartararo à qui l’on prédisait pourtant l’enfer avec la pluie. « J’ai passé un cap sur le mouillé », rassurait-il samedi en conférence de presse. Et il prouve qu’il n’avait pas menti.

Alors que Johann Zarco butte sur Jack Miller, Fabio Quartararo ne fait qu’une bouchée des deux hommes, au prix de quelques dépassements agressifs. L’Australien manque de grip dans les derniers tours et voit ses espoirs de podium anéantis par la performance des deux tricolores. Le destin du Grand Prix est scellé.

Seul au monde, Miguel Oliveira s’impose pour la première fois de l’année, 2,2 secondes devant un Fabio Quartararo aussi heureux que s’il avait gagné. Le pilote Yamaha signe son premier podium sur un circuit entièrement mouillé – la piste était séchante au Mans, en 2021 –, une petite seconde devant son compatriote Johann Zarco. Jack Miller et Alex Rins complètent le top-5 dans des conditions où on les savait à l’aise.

Lointain 17e sur la grille, Joan Mir s’en tire mieux que prévu et rentre en Europe avec une belle 6e place devant Franco Morbidelli. La 8e position revient à Brad Binder, vainqueur d’une bagarre où se sont affrontés pas moins de 6 pilotes. Impressionnant sous la pluie, Darryn Binder place une troisième Yamaha dans le top-10, marque ses premiers points en MotoGP et finit de loin meilleur rookie.

En l’absence de Marc Marquez, victime d’une commotion cérébrale après une chute au warm-up, Pol Espargaro finit meilleur pilote Honda à une décevante 12e place. Alex Marquez (13e) score lui ses premiers points de l’année, tandis que Francesco Bagnaia (15e) prend le dernier après s’être fait devancer par son compatriote Luca Marini (14e).

Pas encore très expérimenté sur le mouillé, Enea Bastianini (11e) a fait ce qu’il pouvait et conserve la tête du championnat. Il ne compte cependant plus que 2 points d’avance sur Brad Binder, et trois sur un Fabio Quartararo qui s’empare de la médaille de bronze. Johann Zarco rentre dans le top-5 du classement général, juste derrière Miguel Oliveira passé 4e grâce à sa victoire.

GP d’Indonésie (Mandalika) – Course MotoGP :

Classement du championnat après le GP d’Indonésie (2/21) : 1. Enea Bastianini 30 pts, 2. Brad Binder 28 (-2), 3. Fabio Quartararo 27 (-3), 4. Miguel Oliveira 25 (-5), 5. Johann Zarco 24 (-6)… Classement complet à venir

Concours : Vos places pour le GP de France !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires