Mandalika : Nouvelle course mouvementée pour Pedro Acosta



Sorti des points à cause d’une pénalité, Pedro Acosta a finalement réussi à remonter jusqu’au neuvième rang du Grand Prix d’Indonésie.

Auteur d’une spectaculaire remontée au Qatar, début mars (de 29e après quelques mètres à 12e à l’arrivée), PEdro Acosta a encore fait le spectacle en Indonésie. Certes, le champion du monde Moto3 sortant n’a pas joué les premiers rôles de la course Moto2 de Mandalika, remportée par Somkiat Chantra. Mais il n’en a pas moins été l’un des pilotes du dimanche.

Qualifié dixième, il a réalisé une très bonne sortie de grille, gagnant plusieurs positions d’entrée de jeu. Mais il s’est ensuite fait bousculer par ses adversaires, et a terminé son premier tour neuvième. Passé septième quelques kilomètres plus loin, il a ensuite dû effectuer une pénalité Long lap, en raison d’une chute sous drapeau jaune constatée lors des essais libres. Cette sanction l’a ainsi fait repartir seizième.

Pedro Acosta a alors passé les 12 tours rester à rattraper son retard et doubler les hommes devant lui. Albert Arenas, Joe Roberts, Jorge Navarro… y sont passés. Il termine finalement neuvième, décrochant son premier top-10 en Moto2.

« Ce fut une course longue, bien que pas aussi physique que nous l’attendions au début. Faire le Long lap et avoir à doubler plusieurs pilotes nous a fait perdre beaucoup de temps, regrette-t-il. Cependant, mon rythme était une nouvelle fois bon. »

« Nous devons continuer sur cette voie, apprendre, engranger de l’expérience jour après jour et attendre que les résultats arrivent, poursuit le pilote KTM. Nous avons fait quelques kilomètres importants qui nous donnent plus d’expérience dans cette catégorie. Nous essaierons à nouveau en Argentine. »

Somkiat Chantra écrit une ligne de l’histoire du sport moto

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires