Mandalika, Zarco (3e) : « Content du podium, bon pour la France »



Et de un : Johann Zarco a décroché à Mandalika le premier podium de sa saison 2022, et le premier depuis 13 courses. Troisième du Grand Prix d’Indonésie, il a su se défaire d’Alex Rins et de Jack Miller. Mais estime qu’il aurait pu faire un peu mieux s’il avait réussi à se mettre dans le bon rythme d’entrée de jeu, comme l’a fait Miguel Oliveira.

Un podium positif : « Je suis content de ce podium. Je m’attendais à un peu plus, mais j’ai mis trop de temps à trouver la bonne confiance, et je suis impressionné par Miguel et Jack qui se sont mis immédiatement dans un gros rythme. J’ai manqué ça et perdu du temps derrière Rins, mais surtout derrière Jack, car à ce moment-là j’étais rapide et aurais peut-être pu rattraper Miguel, ou sauver la deuxième place avant que Fabio ne m’attaque. Je glissais beaucoup en sortie de virage, et même si j’étais fort sur les freins, ce n’était pas assez équilibré pour doubler rapidement. »

« J’ai fait de mon mieux, et quand Fabio a pris ma place j’ai vu le podium s’en aller. Jack avait du mal avec le grip sur la partie droite du pneu arrière, donc j’ai pris la troisième place. J’ai poussé pour rattraper Fabio mais il roulait vite, et les deux tours restants n’étaient pas assez. C’est une bonne place quand, en 24 heures, tu passes de chuter en FP4, rentrer en première ligne puis monter sur le podium. C’est positif. »

Où la victoire lui a échappé : « Jack (Miller) et Miguel (Oliveira) ont immédiatement réussi à s’adapter aux conditions malgré cette grosse quantité d’eau, alors que je me demandais si je pouvais pousser ou pas. J’ai pu avoir un bon rythme après quelques tours, mais ce temps perdu au début est dur à rattraper ensuite. »

La France doublement sur le podium : « Ce n’est que la deuxième course du championnat, mais être troisième et cinquième au classement général est bien pour notre pays, ça confirme qu’on peut être là toute la saison si on fait tout bien. »

Ce sur quoi il veut progresser : « Nous travaillons encore sur la GP22. Je sens un bon potentiel mais n’ai pas encore le package complet d’une moto gagnante. L’Argentine peut être un bon circuit pour nous, je l’aime bien. Nous verrons, chaque course est différente et toujours pleine de surprises. Ici on s’attendait à avoir du mal et on a été compétitifs tout le week-end. Il faut continuer à travailler et espérer avoir un meilleur contrôle de la moto. »

« Sous la pluie je pense qu’il nous manque encore quelque chose à l’accélération. La Ducati devrait être la meilleure moto à l’accélération, et pour le moment elle ne l’est pas. Quand nous pourrons résoudre ça et que nous garderons une bonne entrée en virage, alors nous aurons une moto gagnante. »

L’amélioration de l’état du circuit : « Les conditions étaient bien meilleures que durant le test, et l’asphalte était bon, même si le samedi il y avait deux taches qui ne séchaient pas samedi. L’asphalte se détruit rapidement dans le dernier virage, mais je pense que c’est parce qu’ils n’ont pas eu le temps de faire ça parfaitement. Peut-être que les conditions en Indonésie, avec la chaleur et la pluie, n’ont pas aidé à finir ça correctement. Le plus difficile pour l’an prochain ce ne sera pas le bitume, car ils auront pu régler ça : ce sera pour les pilotes, qui devront faire 27 tours dans cette chaleur et sur une piste surchauffée. »

Retour à une situation normale : « La saison fonctionne normalement. Il n’y a pas encore assez de monde autour des circuits, mais le public va revenir. On s’habitue aux règles du Covid-19. Le simple fait d’être au Qatar, puis en Indonésie, ensuite en Argentine et au Texas, signifie que nous sommes dans une saison normale. »

Concours : Vos places pour le GP de France !

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis NERET
1 mois il y a

Zarco, souvent raillé, critiqué, mal-aimé mais… Il est là ! Et bien là.
Au passage, 1er pilote Ducati, et, avec une GP2022 pas encore au point : de bonne augure ça !
Bravo !

[…] Mandalika, Zarco (3e) : « Content du podium, bon pour la France » […]

Padnom
1 mois il y a

Bravo à notre Jojo national et un grand bravo à fabio…le nouveau fabio qui roule fort sur piste mouillé !!