Marc Marquez : « Si tu es chez Honda Repsol, tu dois te battre pour le titre »



Un mois plus tôt, la situation de Marc Marquez était encore totalement floue. L’octuple champion du monde n’avait pas touché à un 2-roues depuis fin octobre, la faute à des problèmes de vision, et sa participation aux tests de pré-saison était mise en doute. Il a finalement guéri, a pu reprendre la moto, a participé aux essais de Sepang, et peut désormais l’affirmer : il sera à l’ouverture de la saison, au Grand Prix du Qatar, avec pour objectif de retrouver la lutte pour le titre mondial.

« Il y a deux semaines, mon objectif n’était pas de me battre pour le titre, car j’étais encore blessé à l’oeil et je n’étais pas entraîné. Mais le test de Sepang a été une confirmation pour moi, car ce furent deux journées très longues, très épuisantes. Les médecins m’avaient dit qu’il n’y aurait pas de problème, mais tant que je n’étais pas allé à Sepang pour le confirmer… De ce point de vue, je suis bien. »

« Nous commencerons la saison dès la première course, et si tu es pilote Repsol Honda, tu dois te battre pour le titre. Ils m’ont attendu tout ce temps, ils m’ont beaucoup attendu et c’est l’une des raisons de pourquoi je suis là, pourquoi j’ai signé quatre ans avec Honda. Je me sens comme appartenant à cette famille et ils me l’ont prouvé, c’est très important. »

Si sa vue va mieux, Marc Marquez n’a toujours pas récupéré à 100 % de son épaule. Mais à l’écouter, il ne s’agit plus de retrouver son état physique d’avant, sinon de composer avec une nouvelle situation.

« L’an dernier et cet hiver, j’ai compris que je suis limité par l’épaule. Je dois réorganiser toute la récupération après avoir roulé, la récupération après la course et la préparation des Grands Prix. Nous essayons d’organiser toutes ces choses. Car si la douleur reste faible durant toute la saison, ce ne sera pas un problème pour moi, mais pour cela nous devons faire quelques sacrifices et faire certaines choses que normalement je ne ferais pas. Mais ce sont des choses que je dois faire, c’est mon travail. »

« Je ne centrerai pas ma saison en pensant à ma limitation, poursuit-il. Je sais que si je suis prêt, que je travaille en février, et peut-être durant les premières courses, je ne serai pas limité en pilotant la moto. Je passerai la saison en pensant à ma performance, à celle de la moto, à travailler pour me battre pour le titre, centrer les courses là-dessus. »

Si 2022 doit être l’année de la reconquête, elle débutera d’abord par un apprentissage : apprentissage d’une Honda RC213V bien différente des modèles précédents. Il a pu en avoir un aperçu lors du test de Sepang. « Depuis que je suis chez Honda, il n’y avait jamais eu un changement général aussi grand sur la moto. Ils avaient changé le moteur, quelques évolutions… mais jamais aussi grand. Nous verrons si nous réussissons à gagner, ce sera l’objectif. J’ai beaucoup de travail à faire, à niveau personnel et avec la moto que je dois réadapter. »

Test Sepang, Marquez : « La moto est meilleure mais je dois en comprendre les limites »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
guy69
7 mois il y a

bravo bonne mentalité et objectif clair la place de champion ou rien .c est un winner pas un chalengeur

[…] Si tu es pilote Honda, tu dois te battre pour le titre », a-t-il statué après le test de Sepang, en février, où il retrouvait sa Honda RC213V pour la première fois […]