Martin sans regret après sa chute à Spielberg



« Je n’aurais pas dormi de la nuit si je n’avais pas essayé ce dépassement », a expliqué Jorge Martin au sujet de sa chute dans le dernier tour du Grand Prix d’Autriche.

Monté sur le podium des deux courses organisées au Red Bull Ring de Spielberg, l’an dernier, Jorge Martin espérait faire la passe de trois en 2022. Il en est même passé tout proche, puisqu’il se battait pour la troisième place face à Jack Miller dans le dernier tour. Mais l’Espagnol a perdu le contrôle de sa Ducati au virage 1, alors qu’il faisait les freins à son adversaire australien. Rapidement remonté sur sa Ducati, il a finalement franchi l’arrivée dixième. Pas le résultat espéré, mais mieux vaut terminer ainsi que finir quatrième sans avoir tenté de dépasser, estime-t-il.

« C’est dommage parce que j’ai manqué le podium, mais je devais essayer. J’étais compétitif et très rapide. Je suis globalement content de mon week-end, j’ai terminé tous les essais dans le top-4, en course j’étais très régulier et j’ai pu récupérer le retard de 1,7 seconde perdu quand j’ai tiré tout-droit dans la chicane. Je suis content on manque le podium mais nous sommes rapides et compétitifs, ce qui est important pour les prochaines courses », a-t-il résumé sur MotoGP.com.

L’endroit où il a chuté était « le seul où je pouvais doubler », a-t-il commenté. « Ce n’était pas trop risqué. On est tous à la limite et j’ai chuté, mais je me sentais fort et je devais essayer, sinon je n’aurais pas dormi de la nuit. J’ai montré que j’étais performant et c’est l’important. »

Les 6 points marqués à Spielberg permettent à Jorge Martin de rentrer dans le top-10 du championnat. Neuvième, il a désormais dans le viseur son compatriote Alex Rins, huitième 5 points devant lui.

Et si Ducati avait déjà choisi son second cavalier rouge pour 2023

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Braccini
1 mois il y a

Voilà ce qui arrive quand on veut prouver qu’on est le plus fort mais qu’on ne l’est pas. Chuter par orgueil, c’est déjà ballot mais ne pas se l’avouer, c’est pire !