Misano, Bagnaia (1er) : « Je penserai au championnat quand je serai à 10 points de Fabio »



Vainqueur du Grand Prix de Saint-Marin, Francesco Bagnaia est revenu à 30 points de Fabio Quartararo. Mais il jure de ne pas vouloir penser au championnat à six courses du terme de la saison.

« J’ai tout donné pour gagner. » Exténué au moment d’enlever son casque, Francesco Bagnaia a dû repousser ses limites pour remporter le Grand Prix de Saint-Marin, son quatrième d’affilée en MotoGP. S’il a mené du troisième au 27ème tour, le pilote Ducati a « toujours senti le souffle de quelqu’un » dans son cou. D’abord celui de Maverick Viñales, qui ne l’a pas lâché jusqu’à la 19ème boucle. Puis celui d’Enea Bastianini, toujours performant dans les derniers kilomètres.

S’il s’est dit en délicatesse en début de course, Pecco s’est trouvé de plus en plus à l’aise au fil des minutes. « Au fur et à mesure que le réservoir se vidait, la situation s’améliorait, alors j’ai commencé à descendre dixième après dixième. » Jusqu’à rouler en petit 1’32, et même en 1’31.933. Le résultat, aussi, de la pression imposée par Bestia derrière lui.

Solide de bout en bout, le vice-champion du monde 2021 n’a pas commis d’erreur, résistant jusqu’au bout à son compatriote et adversaire. Ce-dernier a essayé de passer dans la dernière ligne droite, mais 34 millièmes lui ont manqué au drapeau à damiers. 34 millièmes qui permettent à Francesco Bagnaia de devenir le premier pilote Ducati à enchaîner quatre victoires de suite.

Enea Bastianini affirme ne pas s’être préservé, bien que les deux hommes soient de la même marque et que Pecco est à la lutte pour le titre. « Je me serais attendu (à une attaque), je ne vois aucune raison de donner des consignes d’équipe à ce moment-là de la saison, et cela aurait été plus que légitime s’il l’avait fait », a fait savoir le vainqueur du Grand Prix.

Arrivé à Misano avec 44 points de retard sur Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia a fait descendre cet écart à 30 unités. « Ça fait encore beaucoup, je ne veux pas y penser. Je préfère penser course par course, comme aujourd’hui. Si j’ai la chance de gagner, je le ferai. L’important est que je sois maintenant régulier, statue l’homme le plus en forme des quatre dernières courses. (J’y penserai) quand je serai à 5 ou 10 points de Fabio. J’ai déjà fait l’erreur de me concentrer sur le classement et je me suis trompé. »

Le prochain Grand Prix, celui d’Aragon, aura lieu sur la piste où l’Italien a débloqué son compteur en MotoGP, en septembre 2021. Le théâtre idéal pour continuer sa remontée au classement. Et, selon les résultats de ses concurrents, offrir à Ducati le titre de champion du monde des constructeurs.


✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Misano, Championnat : Bagnaia revient à 30 points de Quartararo

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Misano, Bagnaia (1er) : « Je penserai au championnat quand je serai à 10 points de Fabio » […]