« On aurait dit un chopper » : Un souci technique élimine Marquez au Sachsenring



Le ride height device d’Alex Marquez est resté coincé en position basse durant le Grand Prix d’Allemagne, ce qui l’a contraint à rentrer aux stands après quelques tours.

Qualifié seizième, Alex Marquez espérait faire au Sachsenring le même genre de remontée qu’à Barcelone, où il était allé chercher un top-10 deux semaines plus tôt. Mais ses ambitions n’ont pas pu être menées à leur terme. Pire encore, la course de l’Espagnol s’est arrêtée au bout de six tours, la faute à un problème technique.

Dès la première boucle, Alex Marquez s’est retrouvé avec le ride height device – dispositif qui permet d’abaisser l’assiette de la moto – bloqué en bas, comme c’est arrivé à Maverick Viñales en course. « On aurait dit que la moto était un chopper », a-t-il expliqué après l’arrivée. Il a tenté de régler le problème manuellement, avant de devoir jeter l’éponge.

« Nous avons avons travaillé très dur avec un pneu usé durant le warm-up pour comprendre comment il fonctionnait en rythme de course dans les derniers courses, ce qui était très important. Mais j’ai eu un problème technique avec ma moto dès le premier tour, elle est devenue impossible à rouler, donc j’ai dû m’arrêter, regrette le pilote LCR. Je suis déçu car nous avions travaillé dur tout le week-end pour aller chercher un bon résultat, mais c’est la course et ça peut arriver. »

Alex Marquez aura le Grand Prix des Pays-Bas, ce week-end, pour repartir de l’avant après cet échec allemand. Un échec qui concerne l’ensemble du clan Honda, puisqu’aucune des quatre machines du HRC n’a terminé dans les points au Sachsenring.

« C’est inacceptable » : Bradl tire à boulets rouges sur Honda

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
11 jours il y a

3loathsome