Portimao : Quartararo Président, Zarco premier ministre !



Fabio Quartararo a écrasé la concurrence à Portimao. Intouchable, le Français s’est imposé avec 5 secondes d’avance sur Johann Zarco, qui signe un extraordinaire doublé tricolore au Portugal. Aleix Espargaro complète le podium d’une course renversante de bout en bout.

Le warm-up du Grand Prix du Portugal, seule séance entièrement disputée sur le sec, n’avait laissé place à aucun doute : Fabio Quartararo avait le meilleur rythme du week-end à Portimao, et de loin. Restait à bien sortir du 5e rang de la grille pour ne pas se laisser enfermer, et pouvoir exprimer pleinement le potentiel qui était le sien. Les planètes se sont alignées.

Auteur d’un bon départ, le Français vire troisième derrière Joan Mir et Johann Zarco, mais double rapidement son compatriote. Devant, l’Espagnol tente de prendre la poudre d’escampette, mais ses 7 dixièmes d’avance fondent comme neige au soleil. Une seule manoeuvre lui est nécessaire, à l’entame du troisième tour, pour prendre les commandes puis enchaîner tour rapide sur tour rapide.

Derrière, ça s’agite de tous les côtés. Johann Zarco (3e) revient au contact de Joan Mir (2e), avec Jack Miller (4e) à la poursuite du podium. Aleix Espargaro, Alex Marquez, Miguel Oliveira et un incroyable Alex Rins remonté depuis la 23e place, se battent pour le top-5. Quelques mètres plus loin, Marc Marquez et Pol Espargaro se livrent un duel ssans merci poir la 9e place, avec Enea Bastianini et Brad Binder qui s’invitent à leur fête. Pour Jorge Martin, les choses s’arrêtent dès le cinquième tour sur une chute dans le dernier virage. Son troisième résultat blanc en cinq courses.

Constamment en 1’39, Fabio Quartararo tue le suspense et s’envole. Son avance dépasse les 2 secondes, puis bientôt les 3, les 4. Les caméras se tournent vers d’autres bagarres, notamment celle du top-10 dont Enea Bastianini s’élimine. Le leader du championnat tombe au tour 10 et enregistre son premier abandon de l’année. La fin d’un week-end difficile où il n’a jamais été au niveau montré à Losail et Austin, théâtre de ses deux premières victoires en MotoGP.

Menaçant sur Joan Mir depuis de longues minutes, Johann Zarco tente une première attaque à 10 boucles de l’arrivée. Le Français passe dans la ligne droite des stands, bien aidé par les 10 km/h de plus atteints par sa Ducati par rapport à la Suzuki, mais écarte au premier virage. La deuxième tentative, au même endroit un tour plus tard, est la bonne.

Inspiré par cette offensive, Jack Miller tente de faire de même au 19e des 25 tours à exécuter. Placé à l’intérieur de l’Espagnol, il pense pouvoir passer aux freins mais perd le contrôle de sa machine. Joan Mir ne peut rien faire et est emporté dans sa chute. Spectateur de ces événements, Aleix Espargaro se retrouve propulsé à une inattendue troisième place. Le pilote Aprilia essaie de revenir sur Johann Zarco, mais ce-dernier est solide et ne faiblit pas.

Vainqueur d’une course où il n’aura pas eu de rival, Fabio Quartararo franchit l’arrivée 5,4 secondes avant Johann Zarco. En ce jour d’élection présidentielle, les deux hommes signent le deuxième doublé français de l’histoire du MotoGP, un an après celui réalisé au Grand Prix de Doha. Aleix Espargaro complète le podium, le troisième de sa carrière avec l’Aprilia RS-GP et son second en trois courses.

Lointain 23e sur la grille, Alex Rins réalise la remontée du jour en terminant 4e, grâce notamment à un départ où il aura gagné 10 places en quelques virages. Miguel Oliveira décroche un heureux top-5 à domicile. Marc Marquez remporte un duel accroché avec son frère Alex pour la 6e position. Arrivé 20 millièmes derrière la moto du team Repsol, le pilote LCR signe son meilleur résultat de la saison.

Parti 24e, Francesco Bagnaia a serré les dents pour aller chercher une 8e place au goût de victoire, après s’être défait de Pol Espargaro (9e) dans les derniers mètres. Maverick Viñales complète le top-10, son troisième consécutif sur l’Aprilia RS-GP.

Bénéficiaire des incidents survenus devant lui, Andrea Dovizioso (11e) enregistre son meilleur résultat depuis son retour chez Yamaha, en septembre. Les débutants Remy Gardner (14e) et Marco Bezzecchi (15e) entrent dans les points pour la deuxième fois de leur courte carrière en MotoGP.

Cinquième avant le départ, Fabio Quartararo s’empare de la tête du championnat à égalité avec Alex Rins, qui pouvait difficilement imaginer pareil résultat en entrant sur la huitième et dernière ligne de la grille. Aleix Espargaro reste troisième à 3 points, tandis que Enea Bastianini glisse de la première à la quatrième place. Le top-5, complété par Johann Zarco, se tient en seulement 18 points.

Portimao (GP du Portugal) – Course MotoGP :

Championnat MotoGP actuel (5/21) : 1. Fabio Quartararo 69 pts, 2. Alex Rins 69 (=), 3. Aleix Espargaro 66 (-3), 4. Enea Bastianini 61 (-8), 5. Johann Zarco 51 (-18)… Classement complet ici

Portimao, Championnat : Fabio et Rins à égalité !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Portimao : Quartararo Président, Zarco premier ministre ! […]

[…] Array […]

[…] Portimao: Quartararo President, Zarco Prime Minister! […]