Qatar, Quartararo : « Il faut séparer l’an dernier de 2022 »



« La saison dernière a été incroyable pour moi, mais aujourd’hui tout le monde a zéro point. » Fabio Quartararo approche le Grand Prix du Qatar 2022 avec l’état d’esprit d’un pilote qui se doit d’être conquérant, malgré son statut de champion sortant. Ce qu’il faut retenir de son passage en conférence de presse, ce jeudi.

Le chapitre 2022 commence : « C’est bon d’être de retour. Quand la saison est terminée les semaines passent vitent, mais quand tu te rapproches du premier jour du Qatar, la dernière semaine est longue ! La pré-saison a été bonne, nous espérions un peu plus de vitesse de pointe mais c’est comme ça, et nous savons que nous nous donnerons à 100 % dans tous les cas. Je me sens prêt et j’ai hâte d’être à demain. »

Les compteurs remis à zéro : « Si tu es là (en conférence de presse, où seuls quelques pilotes sont invités, NDLR), c’est que tu as été bon. Mais nous devons faire une séparation : l’année dernière a été incroyable, nous avons décroché le titre, mais maintenant nous avons tous zéro point. Ce qui importe est d’être aussi rapide et régulier que possible durant la saison. »

Les classements serrés lors des tests de pré-saison : « Cela va nous rendre la vie plus difficile, mais c’est aussi bien de ne pas avoir beaucoup de différences. Je me souviens qu’il y a dix ans, seuls quelques pilotes pouvaient gagner, mais plus maintenant. Je pense que le niveau des pilotes est très élevé, et que ça va être fun. »

Les principaux adversaires : « Difficile à dire. L’an dernier tu pouvais donner peut-être 5-6 pilotes, mais maintenant tu peux dire tout le monde. Il va falloir attendre un peu pour voir clairement quels sont nos adversaires. »

Rester le même malgré le titre : « La notoriété est plus grande en France car tu as un titre de champion du monde, mais ma vie est toujours la même. Ici je suis le même et je pense que ça doit rester comme ça. »

Les rumeurs qui le lient à Honda : « Je ne vais pas parler de mon futur. »

Qatar : Les meilleurs constructeurs (2004-2021)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires