Quels pilotes pour RNF Aprilia en 2023 ?



Alors que la grille MotoGP 2023 commence à être bien remplie, l’équipe RNF fait partie des rares qui n’ont encore annoncé aucun pilote. Les noms des deux futurs élus sont probablement dans les lignes écrites ci-dessous.

En pleine période de mercato, le WithU Yamaha RNF MotoGP Team – qui passera bientôt chez Aprilia – a encore une liste élargie de potentiels pilotes pour l’an prochain. Actuel onzième du championnat par équipes, le team satellite Yamaha vit des temps compliqués. Si certaines équipes ont déjà leur duo de pilotes confirmés pour l’an prochain, ce n’est pas le cas des hommes de Razan Razali. Le team-manager a un atout de poids à faire valoir : sa nouvelle association avec Aprilia.

L’an prochain, ses pilotes auront les RS-GP 2022 du constructeur italien, dont se servent cette saison les pilotes officiels, Aleix Espargaro et Maverick Viñales. Les performances des deux espagnols (1 victoire et 7 podiums en 11 courses à eux deux) sont attrayantes. Qui les rejoindra sur les Aprilia frappées du logo RNF ?

Plus les jours passent et plus ça sent bon pour Miguel Oliveira. En plein divorce avec KTM, le Portugais était un temps attendu du côté de Gresini. Mais la titularisation d’Alex Marquez aux côtés de Fabio Di Giannantonio a fermé les portes le menant à une Ducati. Désireux de rester en MotoGP, le vainqueur du Grand Prix d’Indonésie voit en RNF l’une de ses dernières opportunités de continuer en catégorie reine, qui plus est avec une moto capable de gagner des courses. Dans le cas contraire, il lui faudrait accepter de rester sur une KTM, mais en retournant chez Tech3.

Pour l’autre côté du garage, plusieurs noms ressortent. Raul Fernandez serait lui aussi en discussion avec le team. À deux reprises dans les points lors des deux dernières courses, le débutant espagnol poursuit son apprentissage et ses progrès commencent à être visibles. Le vice-champion Moto2 2021 espère continuer en MotoGP. Une question qui se pose toujours : quelle est sa situation contractuelle avec KTM, quelles clauses ont été signées, et de quelles marges dispose-t-il ?

Autre homme sur la liste : Celestino Vietti. Le leader du championnat du monde Moto2 a fait bonne impression lors de la première partie de la saison. Et le sponsor titre de l’équipe RNF, WithU, est italien, comme Aprilia, d’ailleurs. Ces acteurs verraient ainsi d’un bon œil l’arrivée d’un transalpin sur une machine italienne. Cela éviterait aussi d’avoir quatre pilotes ibériques sur des Aprilia RS-GP.

Enfin, si Andrea Dovizioso va sûrement mettre fin à sa carrière en MotoGP , son coéquipier Darryn Binder est un candidat à cette seconde moto. Le cadet des Binder est en difficulté cette saison (21e avec 10 points), mais reste un rookie qui a encore beaucoup à apprendre. Il n’a pas été ridicule sur la Yamaha, terminant parfois devant Franco Morbidelli et Andrea Dovizioso. Sans guidon, le Sud-Africain envisagerait alors de faire une saison en Moto2, après avoir fait le grand saut de la Moto3 à la catégorie reine.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires