Shakedown : La Honda n’est pas arrivée à Sepang !



Stefan Bradl n’a pas participé à la première des trois journées du shakedown de Sepang, car le matériel du HRC est resté bloqué à Dubaï.

Le shakedown de Sepang a débuté sans Honda. Le pilote d’essai du HRC, Stefan Bradl, était pourtant censé être en piste, ce lundi 31 janvier. Mais la moto qu’il devait utiliser n’est pas arrivée à temps en Malaisie.

La semaine dernière, l’Allemand était le premier à boucler un test MotoGP en 2022, à Jerez de la Frontera. Deux jours durant, les 26 et 27 janvier, il a profité des conditions météo relativement clémentes en Andalousie pour travailler sur la Honda RC213V.

Celle-ci devait ensuite prendre la route pour la Malaisie, mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Dans le voyage, le matériel est resté bloqué à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Et n’arrivera pas à Sepang avant mercredi soir, dernier jour du shakedown.

La moto utilisée au test de Jerez ne sera pas donc en piste, mais Honda travaille pour qu’un prototype soit prêt pour Stefan Bradl ces mardi et mercredi.

Honda boucle son premier test MotoGP de l’année

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis N.
8 mois il y a

Excellent ça !
Pas digne, du HRC…

[…] péripéties du HRC en Malaisie, jour 2. Lundi, le géant japonais a dû faire une croix sur le premier jour du shakedown de Sepang, où le pilote d’essai Stefan Bradl était […]