2023 : KTM parle avec Espargaro, Miller et Rins



Les discussions vont bon train sur le marché des transferts MotoGP 2023. Chez KTM, des conversations sont en cours avec Pol Espargaro, Jack Miller et Alex Rins.

Qui ira où et sur quoi ? La question est en train de devenir centrale dans le paddock MotoGP, alors que les négociations vont bon train sur le marché des transferts. Celui-ci a été dynamité par l’annonce du départ de Suzuki fin 2022, et les prochaines semaines seront capitales. À l’heure où sont écrites ces lignes, seuls quatre des vingt-quatre pilotes ont un contrat pour 2023, chacun avec une marque différente.

Chez KTM, une RC16 est réservée à Brad Binder, mais les trois autres sont à prendre. Le team-manager, Francesco Guidotti, assurait il y a quelques semaines vouloir renouveler tous ses pilotes. Mais le mercato a depuis évolué, et le patron de KTM Motorsport, Pit Beirer, a fait comprendre à Speedweek que les plans étaient en train d’être revus.

En difficulté, Miguel Oliveira pourrait être tenté de quitter les Oranges. Son père et manager a été annoncé en contact avec Yamaha, tandis que d’autres rumeurs le disent prêt à rejoindre Honda. Arrivé chez KTM sans grand enthousiasme, Raul Fernandez connait des débuts difficiles en MotoGP – il est le seul à n’avoir marqué aucun point –, et n’est pas certain de rester chez Tech3. Son coéquipier Remy Gardner attend lui des nouveautés et des nouvelles de son employeur.

KTM a ces dossiers à régler, mais planche aussi sur d’autres. Des discussions ont été ouvertes avec plusieurs pilotes, et pas des moindres. Trois noms ont été divulgués pendant le Grand Prix de France : Alex Rins, Jack Miller et Pol Espargaro. Trois hommes déjà montés sur le podium cette saison.

Victime du retrait de Suzuki, Alex Rins cherche à rester en MotoGP, où il roule depuis 2017. « KTM s’intéresse à moi », a-t-il lui-même fait savoir après la course du Mans, terminée sur une chute dans la Dunlop. Co-leader du championnat après Portimao, il vient de descendre au quatrième rang après deux résultats blancs, mais reste l’un des cadors du peloton. L’intégralité de sa carrière s’est pour l’instant faite sur la GSX-RR.

Arrivé deuxième au Mans, Jack Miller est remonté à la cinquième place du championnat, et fait office de deuxième meilleur pilote Ducati. Cela ne devrait toutefois pas sauver sa place dans le team officiel, où il va se faire remplacer par Enea Bastianini ou Jorge Martin. Un temps évoqué de retour chez Pramac Racing, il pourrait finalement prendre un chemin différent et changer de constructeur, lui qui était chez Honda avant de rejoindre Ducati. Son manager, Aki Ajo, travaille avec KTM dans les catégories Moto2 et Moto3, ce qui aide forcément à l’heure des négociations.

Quant à Pol Espargaro, un transfert chez KTM serait synonyme de retour au bercail, puisqu’il a roulé pour les Oranges de 2017 à 2020. Il était alors un candidat régulier au podium, ce qu’il n’est plus depuis qu’il est parti chez Honda. L’Espagnol est en difficulté sur la RC213V, et ses mauvais résultats mettent son avenir au HRC entre parenthèses. Joan Mir est en pole pour le remplacer dans l’équipe Repsol l’an prochain.

Chez Espargaro, foi en « l’intention de Honda de continuer »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires