Australie, Marquez (2e) : « Pour ceux qui ont toujours cru en moi »



Marc Marquez a livré une partition quasi-royale à Phillip Island. Deuxième sur le grille, le pilote Honda a tenu bon et joué la victoire jusqu’au bout malgré un pneu tendre arrière qu’il a été le seul à monter. Il termine deuxième, son premier podium de la saison, et ne s’était plus montré aussi compétitif depuis un an. Sa condition physique va mieux, mais il prévient qu’il faut garder les pieds sur Terre.

Le premier podium depuis le 24 octobre 2021 : « Je suis très content de ce podium, ça représente beaucoup pour moi comme pour tous les gens qui m’aident durant cette saison difficile, les docteurs, les kinés avec qui je travaille. Nous revenons de mieux en mieux. Honda travaille très dur. Ils travaillent dur pour 2023. Ce podium veut dire beaucoup… Pour garder la motivation, cela montre que le mec qui a gagné six titres avec Honda est toujours là et ils ont toujours cru en moi. »

Le pari du pneu tendre à l’arrière : « Aujourd’hui, c’était mon choix de partir en soft. Ils étaient contre, mais je leur ai dit que je faisais le pari et que je prendrai mes responsabilités. Le fait d’être le seul à le faire n’a pas importance, c’est la seule solution pour être là avec cette Honda. Avec les autres pneus, je savais quels auraient été les problèmes. J’ai géré la course de la bonne manière, j’ai attendu la fin pour attaquer. »

Le duel face à Alex Rins et Francesco Bagnaia dans le dernier tour : « Je savais qu’il était impossible de doubler Alex (Rins) au virage 2, car je l’ai doublé plein de fois dans ce virage et je savais qu’il se défendrait. Quand j’ai vu que Pecco (Bagnaia) était devant, je me suis dit qu’il ne s’y attendait pas donc j’y suis allé. Dans le dernier tour, j’ai beaucoup attaqué, Rins s’est très bien défendu, et quand le pilote devant vous se défend, il n’y a rien à faire. J’ai essayé différentes choses dans le dernier virage, de passer la cinquième au milieu pour voir, mais c’était une erreur. Mais je suis content de ce week-end, content de la manière dont nous avons performé tout au long du Grand Prix. »

La course où il a pris le plus de plaisir cette année : « La dernière course où j’avais pris du plaisir était celle de Jerez 2020 (avant la chute). Cette course est l’une des meilleures de ma carrière. L’issue de cette course n’a pas été la meilleure, mais ce fut super en termes de performances. »

Rester prudent dans les attentes : « Aujourd’hui, j’ai pris du plaisir à nouveau, mais nous devons être réalistes. C’est un circuit qui tourne à gauche, le rythme était super lent et je n’ai pas beaucoup attaqué sur les 10/15 premiers tours avec le pneu tendre. Je ménageais mon pneu et ma condition physique. En Malaisie nous souffrirons de nouveau, mais à Valence nous aurons une autre chance d’y croire, de nous rapprocher des avant-postes. Nous verrons, mais l’hiver sera important si nous voulons nous battre pour le titre en 2023. »

Marquez teste en plein GP : « L’objectif est de travailler pour le futur »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Arbrella
1 mois il y a

>>>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/umbja