Damien Saulnier : « C’est une immense déception mais il faut savoir réagir ! »



En tête du championnat du monde d’endurance avant la dernière épreuve, le team Yoshimura SERT Motul nourrissait de légitimes ambitions au Bol d’Or pour décrocher un nouveau titre, mais la mécanique en a décidé autrement. Une casse moteur aussi surprenante qu’inhabituelle qui n’altère pas la détermination de Damien Saulnier, le team-manager, déjà tourné vers l’avenir.

GP Inside : Comment as-tu vécu cet abandon après seulement une heure de course ?
Damien Saulnier : « Difficilement évidemment ! C’est une immense déception car la saison s’était parfaitement déroulée avec une victoire au Mans, une quatrième place à Spa et surtout un magnifique podium à Suzuka. C’était vraiment magique de terminer troisième au Japon, probablement un des souvenirs les plus forts de ma carrière. Bref, nous avions toutes les raisons d’être confiants avant le départ de ce Bol avec 24 points d’avance. La stratégie était de faire une course rapide mais sage, sans prendre de risques, puisqu’on n’était pas obligés de gagner pour remporter le titre. Et puis après seulement une heure de course, 22 tours, j’ai vu Watanabe tirer tout-droit au bout de la ligne droite du Mistral. J’ai d’abord pensé à un problème de chaîne puisqu’il regardait le côté arrière de sa moto mais malheureusement, c’était bien plus grave puisque ça touchait directement la bielle. »


« C’est d’autant plus surprenant que nous ne connaissons que rarement des problèmes mécaniques, la dernière casse moteur remonte à 2019 et la précédente, je ne m’en souviens même pas tellement c’est loin ! Le moteur va maintenant partir au Japon pour être analysé car on ne comprend pas pour l’instant l’origine de ce problème avec un coussinet de bielle. Si ça avait été une culasse, on pouvait réparer mais là, c’était bien trop long et potentiellement dangereux de laisser repartir nos pilotes, Un moteur de course ne se remonte pas aussi rapidement et facilement qu’un moteur de route. C’était une décision forcément difficile à prendre quand on pense à toute l’énergie dépensée pendant toute l’année, au nombre de personnes impliquées dans cette aventure sportive et humaine, mais nous n’avions pas d’autre choix possible. »

« La suite de l’épreuve a également été éprouvante nerveusement puisqu’en fonction des faits de course, on pouvait malgré tout être titrés. Bien sûr, je ne souhaite aucun mal à mes adversaires car un titre se gagne sur la piste, mais le déroulement qui a suivi nous a donné quelques sueurs froides quand on voyait les postulants au titre abandonner les uns après les autres ! Et puis finalement ce titre est revenu à la Honda FCC et sincèrement, je suis content pour eux, ils le méritent, surtout après ce qui est arrivé à Gino Rea à Suzuka. De même que j’aurais aimé pour la Ducati qu’elle gagne ce Bol. Mais c’est aussi ce qui fait la beauté de cette discipline, rien n’est écrit à l’avance, on en a eu encore une fois la preuve le week-end dernier ! »

Comment se présente l’avenir ?
D.S. : « Comme tu le sais, Suzuki Japon a annoncé il y a quelques semaines son retrait de la compétition en MotoGP et en endurance, mais nous travaillons activement pour poursuivre cette belle aventure qui dure depuis tant d’années puisque le SERT est un pilier historique de l’endurance. Nous avons la chance d’avoir des partenaires solides et fidèles qui devraient continuer à nous aider car, malgré notre récente désillusion, nous avons toujours prouvé que nous faisons partie des meilleurs avec de nombreuses victoires et plusieurs titres à la clé. Suzuki France, Motul, ainsi que nos autres partenaires ont déjà manifesté leur envie de nous soutenir, et notamment Yoshimura qui voit là une belle vitrine pour son activité. »

« Je suis confiant car nous ne sommes pas dans les budgets astronomiques du MotoGP et que le montant qu’il nous faut encore trouver reste raisonnable, pour un retour sur investissement qui me semble intéressant pour être associé à un des favoris du championnat. J’espère en savoir plus prochainement car toute l’équipe attend des réponses, et notamment les pilotes que j’aimerais évidemment conserver car ils ont été irréprochables pendant toute la saison. Promis, je t’appelle dès que j’ai du nouveau… Le plus vite possible j’espère ! »

Crédit photos : David Reygondeau (Good shoot)

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Atrella
9 jours il y a

> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – https://clck.su/H89nE