Darryn Binder lucide sur sa situation



Darryn Binder sait qu’il y a « plus de pilotes que de motos disponibles » sur le marché des transferts MotoGP 2023. Il se prépare à devoir se résoudre à chercher un guidon en Moto2.

Darryn Binder, une saison et puis s’en va ? Arrivé en MotoGP en 2022, le Sud-Africain pourrait ne pas conserver sa place en catégorie reine. Son équipe, le WithU Yamaha RNF MotoGP Team, va quitter Yamaha pour Aprilia en 2023. Et a d’autres options que lui pour la composition de son effectif.

Lucide, il a reconnu à Assen que sa position n’était pas la plus confortable. « J’ai jusqu’à présent senti que j’ai peut-être une chance de garder ma place. Dans le même temps, je sais bien sûr qu’il y a plus de pilotes que de motos disponibles en ce moment. Je suis dans le bas de la liste, je ne me fais pas d’illusions. »

Il espère régler sa situation durant la trêve estivale. Et s’il ne peut rester en MotoGP, son regard se portera sur la catégorie Moto2. « Et si je dois aller en Moto2, je serai quand même content parce que je roulerai toujours à moto. » Ajoutant, au fil de ses déclarations, qu’il a « l’impression d’avoir beaucoup plus à montrer » que ce qu’il a fait jusqu’à présent.

Passé directement de Moto3 à MotoGP, Darryn Binder a étonné en terminant dixième de sa deuxième course, disputée sur le mouillé à Mandalika. Il a eu plus de mal à être compétitif sur le sec, sans pour autant être ridicule. Il fait mieux, en termes de points marqués, que les débutants de chez KTM, Remy Gardner et Raul Fernandez. Et a à plusieurs reprises terminé devant son coéquipier Andrea Dovizioso, ainsi que la Yamaha officielle de Franco Morbidelli.

Et maintenant, Binder se met à battre Morbidelli !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires