Disparition de Mirko Giansanti, directeur sportif du GYTR GRT Yamaha



Le paddock du championnat du monde Superbike est en deuil. Le directeur sportif du GYTR GRT Yamaha WorldSBK Team, Mirko Giansanti, s’en est allé à l’âge de 46 ans.

Communiqué Dorna WorldSBK :

Le Championnat MOTUL FIM World Superbike et la communauté des sports mécaniques adressent leurs condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de Mirko Giansanti, qui s’est malheureusement éteint le 7 août 2023 à la suite d’une longue bataille contre une maladie grave. Âgé de 46 ans, il était l’un des fondateurs et le directeur sportif de l’équipe GRT Yamaha – actuellement le GYTR GRT Yamaha WorldSBK Team -, après une carrière réussie en tant que pilote.

Mirko a vécu pour les deux roues, depuis une première wildcard au Mugello lors du Grand Prix d’Italie 125cc en 1996, avant de participer à trois autres manches cette année-là et de marquer deux points. Pilote régulier et prétendant au podium en 1997, il a terminé dans les dix premiers au classement général, tandis qu’il est monté quatre fois sur le podium l’année suivante, en 1998. D’autres podiums sont venus s’ajouter en 2000, dont une fameuse P2 devant un public nombreux au Mugello. Son dernier podium remonte à Suzuka en 2003, où il a manqué la victoire pour moins d’un demi-dixième de seconde. Ceci n’est qu’un aspect de son grand esprit de pilote et de sa ténacité en tant qu’individu. Au total, il a pris 123 départs en 125cc, où il a été un pilier, avant de marquer des points en 250cc en 2005. Il a ensuite couru en WorldSSP, avec neuf apparitions de 2008 à 2012, marquant des points à Monza en 2011.

L’Italien, originaire de Terni, allait connaître une carrière fantastique en tant que fondateur et directeur sportif de l’écurie GRT (Giansanti Racing Team) en WorldSSP et en WorldSBK. Le voyage a commencé en 2016, lorsque Gino Rea a emmené l’équipe sur les podiums, tandis qu’Aiden Wagner a marqué des points. En 2017, Lucas Mahias a remporté le titre dès sa deuxième année d’existence, tandis que Jules Cluzel s’est battu pour le titre en 2018, décrochant des victoires et terminant deuxième à la fin de la saison.

En 2019, un nouveau défi s’est présenté à l’équipe, qui est passée en WorldSBK en engageant le Champion du WorldSSP en titre Sandro Cortese aux côtés de l’ancien vice-champion du WorldSBK Marco Melandri, qui a décroché son premier podium lors de sa première course en WorldSBK. L’équipe a décroché deux autres podiums avec Melandri avant que l’Américain Garrett Gerloff ne lui en offre cinq entre 2020 et 2022. En 2023, Dominque Aegerter et Remy Gardner ont réalisé des performances dans le Top 10, même si c’est Aegerter qui a apporté à l’équipe une solide P4 à Assen.

Un communiqué de l’équipe s’est achevé sur ces mots : « Mirko, tu nous manqueras terriblement, mais nous savons que tu seras toujours avec nous. Nous te promettons de travailler encore plus dur pour réaliser notre rêve commun : amener ta création et la nôtre au sommet du monde. Par-dessus tout, nous maintiendrons toujours ta mémoire vivante. »

Andrea Dosoli, Road Racing manager chez Yamaha Motor Europe, a déclaré : « Nous sommes profondément attristés par le décès de Mirko après une longue maladie. C’était un homme qui parlait peu, préférant montrer l’exemple, et c’est grâce à cette approche que lui et l’équipe GRT Yamaha ont accompli beaucoup de choses. Mirko faisait partie intégrante de la famille Yamaha et le paddock du WorldSBK sera moins riche avec sa disparition. Repose en paix, Mirko. »

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires