Espargaro veut rester chez Aprilia jusqu’en 2024



Récent vainqueur à Termas de Río Hondo, Aleix Espargaro est motivé par ses performances au guidon de l’Aprilia RS-GP. De quoi l’inciter à vouloir un nouveau contrat avec le constructeur italien.

Aleix Espargaro disait en 2020 que son contrat de deux années chez Aprilia serait son dernier. Deux ans plus tard, il espère que ce ne sera pas le cas, et entend y rajouter deux saisons supplémentaires. Cela le ferait prolonger jusqu’en 2024, lui qui est arrivé en championnat du monde vingt ans plus tôt. Il partirait pour ses sixième et septième campagnes en MotoGP avec la firme de Noale.

« J’aimerais continuer deux ans de plus, surtout pour être juste avec moi-même. J’ai passé beaucoup de temps à souffrir et me battre pour être parmi les dix meilleurs, et maintenant que je mène le championnat et fais partie des meilleurs, je crois que je mérite de profiter de ce moment et rouler deux ans de plus », s’est-il justifié pendant le Grand Prix des Amériques.

Longtemps en deuxième partie de classement avec l’Aprilia RS-GP, Aleix Espargaro vient de décrocher la première victoire de sa carrière en Argentine, et la première du constructeur italien. Les fruits d’un travail qu’il espère voir récompensé par une nouvelle signature. « Nous n’avons pas commencé à parler avec Aprilia. J’espère et je souhaite qu’ils valorisent le travail que je fais et le niveau que j’ai, et qu’ils m’offrent un contrat comme celui que je crois mériter. »

« Je crois que tout va pas mal bouger cette année, car tous les pilotes arrivent en fin de contrat. Je crois que les mouvements commenceront quand nous entamerons les courses en Europe », prévoit-il. Le premier Grand Prix européen de la saison sera celui du Portugal, le week-end du 24 avril. Il sera suivi de celui d’Espagne une semaine plus tard.

Le triomphe du travailleur

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires