Jerez, Sprint MotoGP : Binder et KTM dans l’arène !



Vainqueur du sprint en Argentine, début avril, Brad Binder a doublé la mise en Espagne quatre semaines plus tard. Le Sud-Africain s’est imposé au prix d’un beau duel face à son coéquipier Jack Miller, finalement troisième. Arrivé second, Francesco Bagnaia revient au contact du leader du championnat, Marco Bezzecchi.

On connaissait le Brad Binder inspiré dans les courses longues, car la durée lui permettait de signer des remontées particulièrement. Il va vraisemblablement falloir s’habituer au Brad Binder performant dans les sprints. Un petit mois après avoir surpris tout le monde en gagnant à Termas de Rio Hondo, le Sud-Africain a empoché sa deuxième médaille de la saison à Jerez, ce samedi. Un succès acquis dans une course disputée en deux temps, la faute à un drapeau jaune sorti lors du premier départ. Un accrochage impliquant plusieurs pilotes en était à l’origine, mais tout le monde a pu rentrer aux stands et se remettre en grille pour un deuxième coup d’envoi.

Impressionnantes depuis le début du week-end, les KTM ont fait le spectacle dans l’arène andalouse, avec Brad Binder en bagarre pour la victoire face à son coéquipier Jack Miller. Une bagarre remportée par le frère de Darryn, capable de tordre sa machine dans un style aussi spectaculaire qu’efficace. Trop optimiste dans le dernier tour, Jack Miller a écarté au virage 6 en essayant de rester au contact de son coéquipier. Cela a profité à Francesco Bagnaia, qui s’est vu offrir la médaille d’argent sur un plateau.

Un temps à la lutte avec Pecco, Jorge Martin se contente finalement de la quatrième place, deux semaines après être tombé à Austin. Alex Marquez et Aleix Espargaro avaient aussi chuté aux États-Unis, et sont à nouveau partis à la faute ce samedi. Le premier cité était en retrait dans le peloton, mais le second était dans le groupe de tête. Auteur de la pole position dans la matinée, il se représentera au premier rang de la grille dimanche, pour la course traditionnelle.

Si l’Aprilia officielle a terminé dans les graviers, celle, satellite, de Miguel Oliveira, a complété le top-5 sur la ligne, remportant un duel face au pilote d’essai Dani Pedrosa. L’Espagnol disputait sa première course en MotoGP depuis le 8 août 2021 (Grand Prix de Styrie), et son tout premier sprint. Il le termine avec les 4 points de la sixième place. Un résultat qui a mis en transe le public espagnol, stupéfait par le retour à la compétition – le temps d’un week-end, rappelons-le – du trois fois vice-champion du monde MotoGP (2007, 10, 12).

Huitième sur la grille, Johann Zarco a conservé sa position après avoir un temps occupé la septième, cédée à Maverick Vinales pour 132 millièmes. Il met derrière lui le leader du championnat du monde, Marco Bezzecchi, impliqué dans la chute au premier départ et qui marque finalement une unité. Il n’y en a pas eu à mettre au crédit de Fabio Quartararo, seulement 12e. Qualifié 16e, le Niçois s’était faufilé 8e au premier départ, mais le drapeau rouge lui a fait perdre tout le bénéfice de son bon envol.

GP d’Espagne à Jerez – Course sprint :

Championnat MotoGP actuel : 1. Marco Bezzecchi 65 pts, 2. Francesco Bagnaia 62 (-3), 3. Maverick Vinales 48 (-17), 4. Alex Rins 47 (-18), 5. Johann Zarco 46 (-19)… Classement complet ici

« C’est n’importe quoi » : Quartararo demande « des gens compétents » chez Yamaha

Crédit photo : Rob Gray (Polarity Photo)

Dans cet article

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Jerez, Sprint MotoGP : Binder et KTM dans l’arène ! […]

[…] Jerez, Sprint MotoGP : Binder et KTM dans l’arène ! […]

Misenta
10 mois il y a

!!!! Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – https://u.to/Fu0GHw