La pire course de Yamaha depuis 1994



Yamaha n’a marqué aucun point au Grand Prix des Pays-Bas 2022. Ça n’était jamais arrivé en MotoGP, et plus arrivé en catégorie reine depuis 1994.

Le TT Circuit Assen est l’un des lieux qui réussit généralement le plus à Yamaha. Avant l’édition 2022, la firme japonaise n’avait plus connu une course sans podium ici depuis 2016, et avait placé deux pilotes dans le top-3 lors des Grands Prix des Pays-Bas 2019 et 2021 – l’épidémie de Covid-19 avait entraîné l’annulation de celui de 2020. L’idylle ne s’est pas répétée le week-end dernier.

Les affaires de Yamaha se sont compliquées dès le cinquième tour, quand Fabio Quartararo a chuté en tentant de s’emparer de la deuxième position d’Aleix Espargaro. Reparti mais tombé à nouveau quelques minutes plus tard, le Français a connu son premier abandon de l’année. Et le premier depuis le Grand Prix d’Algarve 2021, en novembre dernier.

L’équipe Monster Energy Yamaha MotoGP a fait chou blanc en perdant également son deuxième élément, Franco Morbidelli, tombé au neuvième tour alors qu’il était bon dernier après exécution de sa pénalité. Quasiment au même moment est parti à la faute Darryn Binder, vingt-quatrième sur la grille mais remonté dix-huitième avant son erreur. Seul son coéquipier du WithU Yamaha RNF MotoGP Team, Andrea Dovizioso, a rallié l’arrivée au seizième rang, à 3,845 secondes du quinzième.

Ce faisant, Yamaha est reparti des Pays-Bas sans aucun point marqué, et ce n’est pas rien de le dire : ça n’était plus arrivé en catégorie reine depuis le Grand Prix d’Allemagne 1994, disputé au Hockenheimring. Les pilotes Yamaha avaient tous connu des mésaventures : l’Italien Luca Cadalora n’avait pas pris le départ, le Britannique Jeremy McWilliams avait chuté et l’Australien Daryl Beattie était tombé en panne d’essence dans l’avant-dernier tour.

Oui, des moteurs Yamaha vaient bien terminé dans le top-15 ce-jour là, mais les constructeurs inscrits et retenus dans les statistiques officielles étaient ROC Yamaha et Harris Yamaha. Un peu à l’image de GasGas et Husqvarna qui gagnent aujourd’hui en Moto3 avec des moteurs KTM.

Cette première en vingt-huit ans pour Yamaha intervient seulement une semaine après la première course sans point marqué pour Honda en quarante ans. Le constructeur japonais a fait un zéro au récent Grand Prix d’Allemagne, une première depuis la course de Nogaro 1982, en France, qui avait été boycottée.

« C’est une blague » : La pénalité de Quartararo fait réagir

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] La pire course de Yamaha depuis 1994 […]

Menget
1 mois il y a

Ce qui démontre encore une fois l’importance de Quartararo dans le team.