Le KymiRing coule, le GP de Finlande devient illusoire



Le complexe du KymiRing serait en état de faillite, ce qui réduit à peau de chagrin les espoirs d’organisation d’un Grand Prix de Finlande dans les prochaines années.

Le Grand Prix moto de Finlande 1982 est le dernier en date à l’heure où sont écrites ces lignes, et cela devrait toujours être le cas pour un bon moment. Il ne devrait en effet pas y avoir de course au KymiRing en 2023, contrairement à ce qui était dit dans le dernier communiqué officiel en date au sujet de l’épreuve.

Initialement prévu en 2020, le Grand Prix a d’abord été annulé une première fois, puis une deuxième en 2021, et une troisième le 25 mai 2022, alors qu’il devait avoir lieu du 8 au 10 juillet. Ont été évoquées les conséquences de l’épidémie de Covid-19, mais aussi des retards dans la construction de la piste en raison de problèmes d’argent. Le paddock, entre autres, n’a pas été construit à temps.

Le nouveau calendrier des travaux demandait à ce que tout soit en place au 20 septembre 2022, mais cela ne sera pas le cas, annoncent nos confrères de Speedweek en se reportant à des médias finlandais, notamment des radios locales et le quotidien Iltalehti.

Le circuit du KymiRing serait proche de la faillite, et les propriétaires du complexe dans l’impossibilité de payer des dettes qu’ils doivent à deux créanciers, les entreprises de construction Maanrakennus Pekka Rautiainen ky et Macra oy. L’aménagement des lieux n’avance plus. Difficile, dans ces circonstances, d’imaginer que des prototypes MotoGP rouleront en Finlande en 2023.

Le nouveau calendrier MotoGP 2022, sans la Finlande

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis N.
1 mois il y a

Le MXGP aussi ?

Tontine Viviane
1 mois il y a

La Finlande : un pays d’exceptionnels champions de moto mais tout de même… Un lieu stratégique pour faire venir le public de l’Europe du Nord et en particulier les voisins russes. Ma question : les « intérêts russes » sont-ils intégrés au montage financier de ce nouveau complexe mécanique ? Auquel cas, il y aurait comme un ours mal léché sous le vieux socle scandinave, non ?!