Le Mans, Bastianini : « Un circuit assez insolite »



Moins performant qu’en début de saison depuis le retour des Grands Prix en Europe, Enea Bastianini va tenter d’inverser la tendance au Mans, ce week-end.

La saison 2022 d’Enea Bastianini est assez atypique. Soit il domine la concurrence, comme à Losail (1er) et Austin (1er), soit il est en retrait, comme à Mandalika (11e), Termas de Río Hondo (10e), Portimao (chute) et Jerez (8e). Jerez, où il lui a manqué quelque chose pour être compétitif, avant de préciser que « le championnat sera long ». Prochaine étape au coin de la rue : le Grand Prix de France, au Mans.

« Le Mans est un circuit assez insolite, mais néanmoins très bon. Habituellement, la piste et les conditions de piste sont une variable clé, mais espérons que ce sera différent cette fois », introduit Enea Bastianini. Il a terminé 14e de la course française l’an dernier, disputée dans des conditions mixtes. Il s’agit de sa seule participation en MotoGP.

Que peut-il espérer ce week-end ? « J’aimerais retrouver ce feeling avec la moto que nous avons un peu perdu à Jerez. Disons, revenir au feeling que nous avions à Portimao, où seul le résultat ne nous a pas été bon », souhaite le pilote Gresini.

Leader du championnat au sortir de la tournée outre-mer, Enea Bastianini a cédé sa place à Fabio Quartararo au Grand Prix du Portugal, puis cédé quelques points de plus en Espagne. Actuel troisième du classement, il en compte 20 de retard sur le leader français.

« Ducati voudra Enea », mais il y a plusieurs options

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires