« Ducati voudra Enea », mais il y a plusieurs options



Équipe officielle, promotion chez Pramac, meilleur soutien avec Gresini : trois pistes se présentent à Enea Bastianini vis-à-vis de la saison 2023, qui devrait toujours s’effectuer sur une Ducati.

Récent vainqueur des Grands Prix du Qatar et des Amériques, Enea Bastianini fait le bonheur de Ducati. L’Italien est actuellement le premier pilote de la marque au classement du championnat, et fait partie des potentiels candidats au titre. Le retour en Europe ne s’est pas bien passé (chute à Portimao, 8e place à Jerez), mais il n’est qu’à 20 points du leader, Fabio Quartararo.

L’ascension de Bestia fait la une depuis début mars, et ses résultats ont convaincu Ducati de prolonger son contrat pour 2023. Un « package complet » lui a été promis. Et au regard de l’état du marché des transferts, il y a fort à parier que le champion du monde Moto2 2020 sera toujours avec la marque de Borgo Panigale l’an prochain. Reste à savoir avec quelles couleurs. Trois options émergent.

La première : Enea Bastianini rejoint l’équipe d’usine à la place de Jack Miller. Sauf surprise, l’Australien ne portera plus la tunique du Ducati Lenovo Team l’an prochain. Mais Bestia n’est pas le seul sur le coup : l’ambitieux Jorge Martin prétend aussi se vêtir du rouge officiel, et ce depuis plusieurs mois. L’Espagnol avait l’avantage, mais il est en train de le perdre en raison de son irrégularité. Il vient d’aligner quatre résultats blancs en six courses, et n’occupe que la 13e place du championnat.

La deuxième : Enea Bastianini est promu chez Pramac Racing. Un tel transfert représenterait une montée en gamme, car Pramac est le team satellite A de Ducati. Il y disposerait de la dernière version de la Desmosedici, et d’un soutien renforcé de l’usine. Question mercato, il serait confronté à Johann Zarco qui veut conserver sa place, et – peut-être – Jack Miller qui s’est dit prêt à accepter un retour chez Pramac, malgré la perte de son guidon officiel.

La troisième : Enea Bastianini reste chez Gresini Racing, mais reçoit un meilleur traitement qu’actuellement (il roule avec la Ducati Desmosedici GP21). L’option a été évoquée par le team-manager, Michele Masini, sur GPone : « Je pense que tout est possible, mais il est clair que l’objectif de Ducati sera d’avoir Enea. Ça peut être dans le team officiel, ou dans le notre avec une moto d’usine. »

Les clés du triomphe de Bastianini au Qatar

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis N.
6 mois il y a

Qu’il continue à performer, ses résultats parleront pour lui.
Tandis que ses collègues gémissent…

[…] « Ducati voudra Enea », mais il y a plusieurs options […]

[…] “Vorrai una Ducati Enea”, ma le opzioni sono tante […]