Loris Baz a montré la valeur du championnat MotoAmerica



Le champion des États-Unis de Superbike, Jake Gagne, se réjouit d’avoir pu partager la piste avec Loris Baz. Et estime que sa présence a été bénéfique pour montrer la valeur de la série MotoAmerica.

Les pilotes américains commencent progressivement à revenir sur la scène internationale, grâce notamment au travail effectué par Wayne Rainey. Dans le même temps, quelques pilotes européens tentent l’aventure de l’autre côté de l’Atlantique. L’ex-pilote MotoGP Toni Elias s’y est rendu, de même que Loris Baz plus récemment.

Nouvelle équipe, nouvelle moto, nouveaux pneus, nouveaux circuits : l’ouvrage était de taille pour le Français. Monté sur neuf podiums, il a terminé à la quatrième place du championnat. Un résultat honorable, et une expérience qui comptera dans sa carrière. « Je me suis régalé aux US », expliquait-il au micro de GP-Inside, en octobre. Nous l’avions retrouvé dans le paddock WorldSBK de Jerez, où il effectuait son retour en championnat du monde Superbike.

Ce retour de Loris Baz en Europe fut l’un des moments marquants de la saison 2021. Le temps de reprendre ses marques à Jerez (6e/9e), et le voilà sur le podium à Portimao (3e/3e/4e). Des résultats qui ont été salués aux États-Unis, notamment par Jake Gagne dans un entretien à nos confrères de Cycle News.

Pour le champion sortant du Superbike américain, le fait que Loris Baz ait trouvé des adversaires qui lui résistaient en MotoAmerica, puis qu’il ait montré dans la foulée sa capacité à jouer le podium en championnat du monde, prouve la valeur des pilotes de la compétition américaine.

« C’était énorme, commente-t-il concernant les résultats du Français en WorldSBK. Cela montre juste à quel point le paddock MotoAmerica est compétitif. Nous étions tellement contents de voir ça. J’étais heureux de le voir retourner là-bas et faire aussi bien, ça nous fait briller. Je sais qu’il n’y a pas autant de supers pilotes ici qu’en WorldSBK, mais les gars qui roulent devant en MotoAmerica sont aussi bons que n’importe qui. »

« J’aurais aimé qu’il puisse rester ici, car il aurait eu une saison dans les jambes et aurait été mieux préparé pour affronter le championnat », regrette-t-il. Loris Baz a bien failli, mais a finalement saisi l’opportunité de retrouver le mondial. Il pilotera en 2022 la BMW de l’équipe Bonovo MGM Racing. Jake Gagne aura de quoi se consoler puisqu’un autre ex-pilote MotoGP, Danilo Petrucci, est en passe de rejoindre le championnat américain.

Loris Baz : « Je me suis régalé aux US ! »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires