Miller sorti du « match » équipe d’usine Ducati 2023



La lutte pour le deuxième guidon de l’équipe officielle Ducati, aux côtés de Francesco Bagnaia, ne concerne plus qu’Enea Bastianini et Jorge Martin. Sauf retournement de situation, Jack Miller ne conservera pas son poste en 2023.

Les Grands Prix d’Italie et de Catalogne, qui vont s’enchaîner les 29 mai et 5 juin, revêtent une importance particulière vis-à-vis du marché des transferts. Notamment chez Ducati, où une prise de décision concernant l’équipe officielle est attendue dans les prochaines semaines. Le nom du coéquipier de Francesco Bagnaia, déjà signé au Ducati Lenovo Team, sera bientôt connu. Et ce sera un nouveau venu.

Les chances que Jack Miller conserve son poste sont en effet extrêmement faibles, et plus personne ne le cache. Pas même le directeur sportif de Ducati Corse, Paolo Ciabatti. « Nous avons dit à son manager, Aki Ajo, que s’il cherche une place dans une équipe d’usine, qu’il continue à chercher, a-t-il confié à Speedweek. Aujourd’hui nous ne pouvons pas offrir à Miller une place dans notre équipe d’usine. »

Le guidon de la Desmosedici se joue donc entre Enea Bastianini et Jorge Martin. Ce-dernier était en pole sur le dossier fin 2021, grâce notamment à ses performances de la saison passée, mais les choses ont changé. Vainqueur des Grands Prix du Qatar, des Amériques et de France, Bestia s’est converti en la révélation du début de championnat 2022. Il est actuellement troisième du classement général, et meilleur pilote Ducati. Le Martinator paie lui cher ses cinq résultats blancs, qui le repoussent à 66 points de l’Italien.

Enea Bastianini coéquipier de Francesco Bagnaia ? « C’est une possibilité, mais pas encore sûre à 100 %, a répondu Paolo Ciabatti. Les perspectives pour Enea sont bonnes. Nous devons tenir compte de différentes choses, notamment les attentes de nos sponsors. Nous ne sommes pas pressés. »

Quant à Jack Miller, il pourrait rester chez Ducati mais rejoindre une autre équipe, ou s’en aller vers un autre constructeur. Des contacts ont notamment été établis avec KTM, pour qui il représente un pilote à la fois compétitif – il est quatrième du championnat – et expérimenté, lui qui en est à sa huitième année en MotoGP : trois chez Honda, cinq avec Ducati.

« Ne plus commettre d’erreurs » : Bagnaia va penser points

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires