Nakagami au centre des critiques à Barcelone



Takaaki Nakagami a été le protagoniste central de l’un des incidents les plus marquants du Grand Prix de Catalogne, et sans doute même de la saison 2022. Le Japonais a percuté les machines d’Alex Rins et de Francesco Bagnaia au premier virage de la course catalane, les envoyant toutes deux au tapis, en plus de s’y mettre lui.

Dixième sur la grille, il a visiblement été beaucoup trop optimiste quant au moment de prendre les freins au bout de la ligne droite barcelonaise. Certains qui étaient à ses côtés, comme Pol Espargaro, se sont demandés où est-ce qu’il comptait aller. D’autres, devant, n’ont pas eu la chance de l’éviter. La Suzuki d’Alex Rins a été la première à être touchée. En tombant, Takaaki Nakagami a ensuite heurté la Ducati de Francesco Bagnaia avec la tête.

De nombreux pilotes ont été questionnés sur cette action, dimanche après-midi. Beaucoup faisaient part de leur en désaccord avec la Direction de course, qui a qualifié cet accrochage d’« incident de course ». « Ce n’en est pas un », a statué le vainqueur du Grand Prix, Fabio Quartararo, pour qui il serait temps de faire quelque chose avant que des drames n’arrivent.

Les pilotes avaient déjà été questionnés par Alex Rins sur le comportement de Takaaki Nakagami lors de leur accrochage au Grand Prix d’Italie, une semaine plus tôt. Là, ils aavaient globalement estimé que le Japonais n’était pas seul responsable de ce qui était arrivé. Mais l’opinion exprimée concernant la course catalane est à l’opposé. « Il a gâché le crédit que nous lui avions donné », a souligné Johann Zarco.

L’affaire Nakagami-Catalogne en restera-t-elle là ? Faut-il s’attendre à une pénalité ? Si oui, de quelle nature ? Quelles mesures prendre pour éviter ces situations ? Le sujet ne manquera pas d’être discuté lors de la Commission de sécurité du Grand Prix d’Allemagne, au Sachsenring, mi-juin.

Outre l’aspect sécurité, cette erreur du pilote LCR Honda a entraîné de sérieuses conséquences au championnat du monde MotoGP. Pointé à 41 points de Fabio Quartararo avant le départ, Francesco Bagnaia en a désormais 66 à reprendre au Français. Pour Alex Rins, la lutte pour le titre 2022 s’est aussi grandement compliquée : ce quatrième résultat blanc consécutif le repousse à 78 longueurs du leader.

Rins blessé et en colère : « Les Stewards ne font pas bien leur travail »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
paul lust
28 jours il y a

Zarco n’a pas a donné des leçons ….

CR
28 jours il y a

J’ai l’impression que c’est Espargaro qui touche la roue arrière de Nakagami et provoque la chute…