Qatar, Viñales : « Pas encore prêts pour gagner »



Galvanisé par ses bons essais hivernaux, Maverick Viñales aborde le Grand Prix du Qatar « confiant », tout en restant mesuré sur les objectifs à atteindre au guidon de l’Aprilia, qu’il n’a pas encore totalement en main.

Maverick Viñales chez Aprilia, chapitre 1,5. Après avoir terminé la saison 2021 sur la RS-GP, l’Espagnol débute sa première campagne complète au guidon de la moto italienne. Les kilomètres engrangés l’an dernier lui permettent d’être à un stade avancé de sa phase d’adaptation, mais celle-ci n’est pas encore terminée.

Jouer la victoire dès le premier week-end de l’année ? Le double-vainqueur du Grand Prix du Qatar (2017 et 2021) estime qu’il est encore trop tôt pour en parler. Mais il se dit néanmoins confiant, et va continuer à Losail le travail entamé lors des tests de pré-saison, où les progrès d’Aprilia avaient marqué les essais hivernaux.

Maverick Viñales (conférence de presse du GP du Qatar) : « Je pense qu’il nous faut être réalistes. Nous devons progresser, nous avons encore besoin de quelques dixièmes pour pouvoir nous battre devant, mais nous faisons du bon travail, les bons pas en avant, et c’est ce dont nous avons besoin : y aller étape par étape, gagner en confiance. Je dois encore m’habituer à la moto, le caractère du moteur est complètement différent (de celui de la Yamaha) donc ce n’est pas facile. Ça prend du temps mais je me sens bien, les tests ont été bons. Losail est un circuit spécial, voyons où nous pouvons finir. »

« Nous devons rester calmes. Il faut mettre beaucoup de choses bout à bout pour gagner une course en MotoGP, et je ne pense pas que nous soyons encore prêts pour le faire. Mais parfois le MotoGP est fou, tu passes une bonne nuit et le jour qui suit est le tien. Nous devons continuer à travailler, améliorer quelques points de la moto et mon style de pilotage pour être plus rapides. Peu importe le résultat du Qatar, nous allons progresser étape par étape avec cette moto. »

« Chaque circuit est complètement différent pour moi, parce que la moto fonctionne très différemment (de la Yamaha). Donc je vais devoir rapidement prendre les références ici. Mais nous avons de l’expérience et comme je l’ai dit, je pense que nous avons un bon potentiel. Nous y allons étape par étape mais je suis confiant. »

Un cercle vertueux à amplifier chez Aprilia

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires