Sepang, Quartararo (J2) : « Je ne comprends pas… »



Chute en FP4, premier run de Q2 compliqué, erreur dans la deuxième et dernière chance : Fabio Quartararo a connu un samedi difficile à Sepang, où il s’est qualifié douzième. Sa blessure au majeur gauche ne devrait pas trop l’handicaper, a-t-il rassuré. La stratégie ? « Quand tu pars d’aussi loin, il n’y en a pas, il faut aller le plus vite possible et voir. »

Propos recueillis lors du point presse donné par Fabio Quartararo à Sepang ce samedi.

La petite fracture du majeur gauche : « J’ai une petite fracture à la phalange. Je n’ai aucune idée de comment c’est arrivé car je suis tombé sur la main droite. Je pense qu’en tombant, j’ai dû poser la main et me tordre le doigt. Ça m’a un peu gêné mais ça va, c’et un peu chiant pour le holeshot device car on doit l’utiliser sur pas mal d’endroits mais c’est la seule chose qui me gêne. Comme on n’utilise pas l’embrayage pour rétrograder, ça ne devrait pas être un problème. »

Douzième en qualification : « Sur le premier run on ne comprend pas, et au deuxième on met énormément de temps pour repartir, je ne peux faire qu’un tour. J’étais bien sur les premiers secteurs mais j’ai fait une erreur au même virage où je suis tombé. Dans mon deuxième run j’étais bien malgré une petite erreur dans le premier secteur, donc finir ce tour sans erreur ou faire un tour de plus aurait été beaucoup mieux, mais c’est facile de parler quand c’est fini. Sur le rythme de course le feeling est assez bon, mais pas sur un tour, c’est pas plaisant. »

Une erreur de stratégie qui contraint à n’avoir qu’un seul tour rapide à la fin : « Je ne sais pas. Je suis rentré au box après le premier run et on est repartis beaucoup trop tard. Je ne sais pas pourquoi on a mis autant de temps, apparemment j’ai fait un tour de sortie très lent, je ne le pense pas mais on va regarder ça et on en parlera. »

La stratégie pour la course : « Quand on part douzième, on a pas de stratégie, il faut être le plus rapide possible et voir. (…) Je veux m’amuser parce qu’il n’y a que comme ça qu’on peut faire une belle course. Je vais essayer de prendre un bon départ, d’être agressif car on a plus rien à perdre. Je pousse la limite sur tous les tours que je fais, on a eu qu’un tour au deuxième run, mais de toute façon la performance pure n’était pas là. »

Fracture du majeur gauche pour Quartararo

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Sepang, Quartararo (J2) : « Je ne comprends pas… » […]