Vaccination obligatoire pour le GP d’Australie ?



L’Australie impose à tous les ressortissants étrangers de présenter la preuve d’un schéma vaccinal complet contre le Covid-19 pour entrer sur le territoire. Le staff du championnat du monde MotoGP ne devrait pas échapper à la règle. 

Le MotoGP fera en 2022 son retour en Australie. Trois ans après sa dernière venue, le paddock a rendez-vous à Phillip Island le week-end du 16 octobre, pour ce qui sera le 19e des 21 rendez-vous de la saison. Un rendez-vous qui reste conditionné à l’évolution de la situation sanitaire, et aux décisions des autorités compétentes.

Sévère en matière de restrictions, l’Australie autorise la tenue d’événements internationaux sur ses terres, mais en veillant au respect d’un protocole destiné à lutter contre l’épidémie de Covid-19.

L’Open d’Australie, qui est l’une des quatre compétitions majeures de tennis dans le monde, y aura lieu du 17 au 30 janvier. Mais pour avoir la permission d’entrer sur le territoire, les joueurs ont dû répondre aux requêtes demandées par les autorités, notamment la présentation d’un schéma vaccinal complet.

Le numéro un mondial, Novak Djokovic, non-vacciné, a demandé une dérogation, mais son visa a été annulé. L’annonce est venue du premier ministre, Scott Morrison, car « les règles sont les règles. Personne n’est au-dessus de ces règles ». Les Douanes australiennes ont annulé son visa, mais le Serbe a déposé un recours. Il est retenu par les services d’immigration dans un hôtel de Melbourne, en attendant une audience qui aura lieu le 10 janvier.

Rien ne dit que ces règles seront toujours en vigueur lorsque le MotoGP se rendra en Australie, en octobre. Mais si le Grand Prix devait avoir lieu demain, ne pourraient y accéder que les personnes vaccinées contre le Covid-19.

L’Indonésie, où aura lieu un test de pré-saison du 11 au 13 février, demande aussi un schéma de vaccination complet pour les étrangers souhaitant entrer sur le territoire. D’autres pays, comme le Qatar ou la Thaïlande, imposent eux une période de quarantaine à ceux qui ne seraient pas vaccinés.

Le SUPERCALENDRIER 2022 de la Vitesse

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lobo
22 jours il y a

Eh oui ! Promoteur d’une société technico-capitaliste basée sur la compétition et non sur l’entraide et la solidarité, le sport professionnel aujourd’hui se doit de se plier au diktat de certain(e)s pays (dictatures) et s’en étonne. Ces pays s’en prennent ouvertement et logiquement aux sportifs plus ou moins vaccinés et se servent de leur image afin d’en faire exemple. Si Djoko ou Zarco sont vaccinés alors pourquoi pas moi ? Et si ce tennisman multi-millionnaire malgré sa passion peut se permettre de les envoyer paître, combien vont devoir renoncer à leurs convictions pour gagner leur vie de promotions ? Ces… Lire la suite »

[…] la seule dans ce cas, car d’autres pays prévoient d’appliquer des mesures similaires. À commencer par l’Australie, où le paddock MotoGP doit se rendre en […]