2023 : Discussions autour de l’équipe satellite Yamaha (ou pas)



L’équipe malaisienne RNF espère prolonger son contrat avec Yamaha en 2023, mais reconnaît que « d’autres possibilités existent ».

8 points pour Andrea Dovizioso, 6 pour Darryn Binder : après six Grands Prix, le bilan du WithU Yamaha RNF MotoGP Team est loin des objectifs fixés cet hiver. Razlan Razali visait la lutte pour le championnat avec l’Italien, le titre de meilleur rookie avec le Sud-Africain ; ni le premier, ni le second, ne sont dans les clous.

L’équipe RNF fait pourtant l’actualité du Grand Prix de France, mais ce n’est pas pour ses résultats, sinon pour les rumeurs qui circulent à son sujet. Son contrat avec Yamaha expire fin 2022, et sa rénovation est attendue pour le mois de juin. Mais la firme d’Iwata n’est pas la seule à avoir son oreille.

GP-Inside a appris à Jerez qu’un contact avait été établi avec un autre constructeur, qui serait Aprilia. Les raisons seraient notamment économiques, le prix de Yamaha étant plus élevé. Sans donner de nom, Razlan Razali a confirmé à Gpone que Yamaha n’était pas son seul interlocuteur. « Je me vois logiquement obligé à regarder autour, n’ayant qu’un an de contrat avec Yamaha », a-t-il d’abord expliqué.

« Nous avons un an de contrat avec Yamaha, mais avons le temps pour évaluer la situation. Nous avons d’autres options mais devons attendre. Il existe la possibilité de changer de constructeur, développe le Malaisien, mais c’est difficile à faire. En tant qu’équipe, nous devons construire notre crédibilité, nos relations commerciales, notre groupe de fans, et on ne peut pas le faire si on change de constructeur à chaque fois. »

Le souhait premier serait donc de continuer avec la firme d’Iwata, mais Razlan Razali en profite pour faire passer un messag : il attend plus de soutien, de collaboration, de sa part. « J’aimerais avoir une relation avec Yamaha comme celle qu’a eu Poncharal (avec Tech3) durant plus de vingt ans, ou celle de Cecchinello chez Honda. Ainsi tu roules avec l’usine, on gagne et on perd ensemble. »

« Tout ce que je peux dire est que notre relation avec Yamaha est bonne, et j’espère que c’est pareil pour eux, ajoute-t-il. J’espère leur avoir démontré ce que nous pouvons faire comme équipe, mais en sport parfois on gagne et parfois on perd. »

Les difficultés de Dovizioso mettent son futur en question

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires