Aprilia offrira trois GP à Savadori en 2023



Le pilote d’essai devrait participer aux Grands Prix d’Italie, des Pays-Bas et d’Autriche, parallèlement aux tests menés durant l’année.

Lorenzo Savadori vient d’effectuer ses trois premières journées de roulage MotoGP de l’année lors du shakedown de Sepang. Le pilote d’essai italien a profité des sessions des 5, 6 et 7 février pour travailler sur l’Aprilia RS-GP, qui sera confiée du 10 au 12 à Aleix Espargaro et Maverick Vinales. Les hommes de l’équipe satellite RNF, Miguel Oliveira et Raul Fernandez, devraient eux disposer du modèle 2022 avec quelques évolutions.

Les tests se poursuivront durant l’année pour Lorenzo Savadori, mais pas que. Cette saison encore, Aprilia offrira à son pilote d’essai trois participations à des Grands Prix. Un moyen de le maintenir dans la cadence du MotoGP, ainsi que de profiter du week-end de course pour effectuer du travail de développement sur la RS-GP.

Ont été choisis les épreuves d’Italie, des Pays-Bas et d’Autriche. Pourquoi ? Parce que les trois événements ont lieu sur des pistes où Aprilia ne fera pas de test. Cela permet donc d’accumuler des données supplémentaires. La deuxième raison évoquée par le pilote italien à Gpone : n’ayant pas préalablement roulé là-bas durant l’année, il arrive en condition de course et peut ainsi aborder les Grands Prix comme un véritable pilote titulaire.

« Malheureusement pour moi, je ne ferai que trois wild-cards cette année, explique-t-il. Cela devrait être au Mugello, à Assen et au Red Bull Ring, sur trois pistes où nos ne pouvons pas tester. Mon objectif est de revenir en MotoGP avec Aprilia un jour donc je ne veux pas perdre l’attitude qui consiste à entrer en piste et tout donner. Quand on prépare un GP en ayant fait un test sur le circuit auparavant, je ne dis pas que c’est plus facile, mais entrer sur une piste où tu n’as pas rouler et tout donner est une attitude utile à un pilote. Ce ne sera pas facile mais on a préféré faire les choses ainsi. »