Aragon, Quartararo (J2) : « Je devrai être agressif, s’il faut aller au contact, j’irai »



Fabio Quartararo a poussé sa Yamaha à la limite mais n’a pu se qualifier « que » sixième au Grand Prix d’Aragon, derrière quatre Ducati et une Aprilia. Le rythme du pilote français est parmi les plus compétitifs, mais ses difficultés à dépasser, en raison de son déficit de puissance, risque de compliquer sa remontée.

Sixième était le meilleur résultat possible avec la Yamaha : « J’ai donné le meilleur de moi-même. J’aurais pu améliorer le tour, mais pas la position. J’ai perdu l’avant au virage 2 alors que j’étais droit et je ne comprends pas trop pourquoi, mais cela n’aurait pas été un grand changement ; je n’aurais pas gagné une demi-seconde. »

Un rythme d’enfer, mais des difficultés à dépasser en raison du manque de puissance : « C’est dommage car je suis très content de mon rythme, je me sens bien et le rythme vaut pour la bagarre pour la victoire. C’est le problème habituel de cette année : même quand j’ai le rythme pour être plus rapide que tout le monde, je suis derrière a course. Les qualifications sont très importantes, et sixième est le mieux que je pouvais faire. Je pense néanmoins que nous pourrons faire quelque chose de bien dimanche. »

« Au début ça donne beaucoup de satisfaction, mais quand tu (donnes tout) et que tu es encore à 6 dixièmes, il arrive un moment où tu réalises que même en poussant très fort, tu peux être aussi fier que tu veux, mais c’est difficile. Je commence à être fatigué. »

Obligé de prendre des risques pour rester avec les leaders : « Je vais devoir être agressif dans les dépassements. S’il faut aller au contact, on ira. C’est ma seule solution pour cette course. (…) Il faut finir le plus devant possible. Un top-5, ce serait bien. »

La pression des pneus, qui était problématique ici en 2020 et 2021 : « Comme nous ne partons pas de la pole positio, je pense que nous partirons avec moins de pression car elle va beaucoup augmenter. C’est le problème. Il va falloir attaquer fort sur les freinages et cela va faire bondir la pression. »

Le nouveau châssis : « Ça a l’air d’aller mieux, ça prend encore du temps pour en être sûr mais on va l’utiliser en course. C’est dur de dire s’il tourne peut-être mieux dans les virages lents, parce qu’il y en a peu ici. Au virage 7 il nous donne une petit coup de pouce. Au test de Misano, où il y a beaucoup de ‘petits virages’, là les avantages se voyaient. »

Séances, sprints, points, sanctions… Les détails du nouveau format des GP

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Salabena
9 jours il y a

>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – https://tinyurl.com/2p8sfza8