Bagnaia gagne devant un formidable Quartararo à Spielberg



Francesco Bagnaia a décroché en Autriche sa troisième victoire d’affilée après avoir mené tous les tours de la course, ce dimanche. Exceptionnel deuxième, Fabio Quartararo est le seul pilote non-Ducati à avoir tenu la dragée haute aux motos italiennes. Il augmente son avance sur Aleix Espargaro au classement du championnat.

Il y a des places de deuxième qui ont le goût de victoire. Celle obtenue par Fabio Quartararo au Red Bull Ring de Spielberg, ce dimanche, est définitivement de ce genre. Seul face à l’armée de pilotes Ducati – quatre qui finissent dans le top-5 –, le Français est allé chercher un podium très important dans la course au titre. Il monte sur la boîte au milieu des deux hommes du Ducati Lenovo Team, Francesco Bagnaia et Jack Miller.

La course :

Deuxième sur la grille, Francesco Bagnaia jaillit et vire en tête au premier virage. Le « train Ducati », comme certains l’appellent, se met en place, avec derrière le leader Enea Bastianini, Jack Miller et Jorge Martin. Une seconde sépare déjà ce quatuor de Maverick Viñales (5ème) et Fabio Quartararo (6ème) au deuxième tour. Joan Mir ne termine lui pas le premier, étant le premier du jour à chuter.

Calé dans la roue de son coéquipier, Jack Miller tente une attaque au quatrième tour mais Francesco Bagnaia répond immédiatement. Jorge Martin et Enea Bastianini luttent eux pour ce qui est alors la médaille de bronze. Maverick Viñales espère en profiter pour revenir, mais une erreur le fait reculer au classement, offrant à Fabio Quartararo la cinquième place. Aleix Espargaro (6ème) a à ce moment-là le Français devant lui, et son compatriote Johann Zarco derrière.

La course bascule au sixième tour. Victime de ce qui semblerait être un problème avec son pneu avant, Enea Bastianini se fait dépasser par Fabio Quartararo. Les autres pilotes reviennent sur lui mais Johann Zarco doit l’éviter alors qu’il doublait Aleix Espargaro, et perd plusieurs positions. Bestia tire tout-droit et doit mettre fin à son Grand Prix. Devant, Francesco Bagnaia passe la seconde d’avance sur Jack Miller.

L’Australien semble en difficulté, ce qui permet à Jorge Martin de revenir sur ses talons. Les deux hommes se battent, tandis que Fabio Quartararo se met à remonter sur les hommes du podium. Dixième après dixième, le Français comble son retard malgré le déficit de puissance de sa Yamaha face aux Ducati. Une erreur de Jorge Martin au 17ème des 28 tours lui offre la troisième place. L’Espagnol reste quatrième, alors que derrière lui, Luca Marini se paie Aleix Espargaro pour entrer dans le top-5.

El Diablo en veut plus et commence à revenir sur Jack Miller, mais comment dépasser la surpuissante Desmosedici GP22 sur cette piste si particulière ? La réponse, Fabio Quartararo la trouve dans la chicane du deuxième virage. La manœuvre, osée, porte ses fruits. Jorge Martin s’en mêle aussi et tente de passer troisième. Cette bagarre entre l’Espagnol et l’Australien offre au Français une respiration, et quelques mètres de sécurité.

En contrôle en tête, Francesco Bagnaia va chercher le drapeau à damiers en premier avec une demi-seconde d’avance sur Fabio Quartararo, exceptionnel second en Autriche. Jack Miller complète le podium après avoir vu Jorge Martin chuter devant lui lors d’une attaque dans le dernier tour. Cela offre à Luca Marini (4ème) le meilleur résultat de sa carrière en MotoGP, et à Johann Zarco (5ème) un top-5 positif après un dimanche mouvementé. Quatre Ducati, de trois équipes différentes, terminent ainsi dans le top-5, sur un circuit où la marque compte désormais 7 victoires en 9 courses.

Attaqué en fin de Grand Prix, Aleix Espargaro limite les dégâts au sixième rang, après avoir su résister à Brad Binder (7ème, meilleur pilote KTM) et Alex Rins (8ème, meilleur pilote Suzuki). Marco Bezzecchi (9ème) fait office de meilleur rookie du jour, tandis que Jorge Martin complète le top-10 malgré sa chute finale. Avec Fabio di Giannantonio 11ème, cela donne un total de sept Ducati dans le top-11, la seule non-présente étant celle d’Enea Bastianini, victime d’un problème en début d’épreuve.

La série de deux podiums d’affilée de Maverick Viñales s’achève avec sa 13ème place au Red Bull Ring, devant son compatriote Alex Marquez (14ème) qui marque les seuls points de Honda ce week-end. Andrea Dovizioso (15ème) prend la dernière unité du jour, pour ce qui était sa 345ème et avant-dernière course en carrière. La dernière aura lieu au Misano World Circuit Marco Simoncelli, pour le Grand Prix de Saint-Marin, le 4 septembre prochain.

Le championnat :

Fabio Quartararo fait une bonne opération en augmentant son avance sur Aleix Espargaro de 22 à 32 points. Vainqueur pour la troisième fois de suite, Francesco Bagnaia revient à 44 longueurs du leader français. Johann Zarco et Jack Miller profitent de l’abandon d’Enea Bastianini pour avancer à la quatrième et cinquième place.

Spielberg (GP d’Autriche) – Course MotoGP :

Championnat MotoGP après Spielberg (13/20) : 1. Fabio Quartararo 200 pts, 2. Aleix Espargaro 168 (-32), 3. Francesco Bagnaia 156 (-44), 4. Johann Zarco 125 (-75), 5. Jack Miller 123 (-77), 6. Enea Bastianini 118 (-82)… Classement complet ici

Les « courses sprints » en MotoGP dès 2023 !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Bagnaia gagne devant un formidable Quartararo à Spielberg […]