Barcelone, Zarco (3e) : « Un beau cadeau ! »



Johann Zarco a décroché à Barcelone son troisième podium de l’année, et son troisième top-5 consécutif. Il ne s’attendait pas à finir avec un trophée, mais l’erreur d’Aleix Espargaro l’a aidé à s’emparer de la troisième place. Un résultat qui lui permet de repasser au quatrième rang du championnat, à 3 points d’Enea Bastianini.

Un podium auquel il ne s’attendait pas dans les derniers tours : « C’était difficile ! Rins a pris un bon départ et je m’attendais a`ce qu’il freine tard et passe à l’extérieur, car il est habituellement fort là. Mais quand j’ai vu Nakagami arriver trop vite, j’ai pensé que peut-être allait-il écarter, mais quand j’ai vu ce qui est arrivé… Quand j’ai vu les trois pilotes à terre, j’étais content de pouvoir m’en tirer. Pol Espargaro était devant moi et j’ai pu le doubler immédiatement. Puis j’ai essayé d’être rapide, de rattraper Aleix (Espargaro) et Jorge (Martin), mais pas Fabio (Quartararo) qui s’en allait vraiment vite. »

« J’étais le seul avec le pneu arrière dur, je m’attendais à avoir un avantage à la fin donc je contrôlais en espérant avoir un avantage, mais ça a été le contraire et je ne pouvais pas me battre pour le podium. J’étais frustré de ne pas avoir la possibilité, mais c’était quand même un bon résultat. Puis j’ai été surpris dans le dernier tour (par l’erreur d’Aleix Espargaro), et ça a été un beau cadeau pour un bon week-end. »

L’erreur d’Aleix Espargaro dans le dernier tour : « Je m’attendais à ce qu’il réplique, puis j’ai vu la vidéo et ça lui a pris encore plus de temps de réaliser que la course continuait. La course n’était pas finie et j’avais du mal avec l’arrière, donc j’ai essayé d’être rapide et fermer mes trajectoires. Être derrière Jorge m’a aidé car je ne savais pas si la course était finie ou pas, et quand je l’ai vu continuer à rouler, j’ai dit ‘on roule’. Et que peut-être que plus tard j’allais voir Fabio célébrer sa victoire ou quoi (rires) »

L’erreur de Takaaki Nakagami : « Nous en avons parlé lors de la Commission de sécurité. Concernant le Mugello, Rins nous a demandé notre opinion sur ce qu’il s’était passé avec Nakagami, et nous étions pratiquement tous d’accord qu’il n’avait fait aucune erreur, que les commissaires ne pouvaient pas le pénaliser. Mais aujourd’hui il a perdu toute la crédibilité que nous lui avons donné en Commission de sécurité. C’est dommage pour lu icar je ne sais pas ce qu’il va dire, mais il a percuté Rins. ‘Incident de course’ n’est pas le bon mot car il a manqué le point de freinage et est arrivé trop rapide. »

Barcelone, Championnat : Quartararo fait une très bonne opération

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires