Coup d’arrêt pour Marini à Assen



Hors des points à Assen, Luca Marini n’a pas réussi à enchaîner un cinquième top-10 d’affilée. Pendant que son coéquipier Marco Bezzecchi montait sur le podium, le frère de Valentino Rossi terminait à une anonyme dix-septième place. Une prestation décevante, qui ne remet pas en cause son intéressant début de saison.

Fin de série pour Luca Marini. À Assen, l’Italien a terminé hors du top-10 pour la première fois depuis quatre courses. Neuvième au Mans, sixième au Mugello et à Barcelone puis cinquième au Sachsenring (son meilleur résultat en MotoGP), le pilote Mooney VR46 Team a vu sa progression freiner avec une lointaine dix-septième place en Hollande.

Cette contre-performance peut en partie s’expliquer par un incident survenu au départ. Treizième sur la grille, Luca Marini a vu Joan Mir revenir à sa hauteur dès l’extinction des feux. Le pilote Suzuki s’est déporté vers la gauche alors que son adversaire allait vers la droite. « J’ai tout fait pour éviter le contact avec Joan Mir mais on s’est touchés, déplorait l’Italien. Dans la collision, j’ai cassé un aileron et la moto est devenue impossible à piloter. » Victime de problèmes aérodynamiques, le N°10 s’est trouvé en délicatesse durant toute la course.

Malgré ce résultat, pas à la hauteur de ses attentes, Luca Marini est satisfait de sa première partie de saison. Le frère de Valentino Rossi pointe au quinzième rang du classement général avec 52 points, trois unités derrière Marco Bezzecchi. « Je suis très content de ce qu’on a fait avec l’équipe. On a beaucoup travaillé et j’ai grandi en tant que pilote. »

« Pour le futur, nous devons être bons dès la qualification si on veut franchir un nouveau palier. Il faut savoir rester debout quand les autres tombent et saisir toutes les opportunités », a-t-il poursuivi. L’Italien va notamment pouvoir s’appuyer sur son coéquipier, deuxième à Assen, pour apprendre à maximiser chaque possibilité, et à son tour monter sur son premier podium en catégorie reine.

Assen, Bagnaia (1er) : « J’étais terrorisé à l’idée de chuter »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires