Fabio Quartararo : « J’en veux à Yamaha mais je n’aime pas me plaindre (…) Ça va changer l’an prochain »



Fabio Quartararo n’a plus rien à perdre à Sepang, où il arrive en position de chasseur derrière Franesco Bagnaia. Une fois la conférence de presse du Grand Prix de Malaisie terminée, il a continué en Français pour se livrer à plus de confessions. Un collaborateur de GP-Inside, présent sur place, vous livre tout ça. L’erreur de Phillip Island, le feeling avant le week-end, l’impossibilité de compter sur Franco Morbidelli, un futur qui s’annonce meilleur : voici ses ultimes déclarations avant la dernière ligne droite de la saison 2022. ✪ Contenu Premium. GP-Inside ne survivrait pas sans ses abonnés. Soutenez notre travail, rejoignez nos membres Premium !

Attention si vous voyez ce message c'est que votre application n'est pas à niveau.
Si vous êtes sur Android, la mise à jour est disponible.
Si vous êtes sur Ios/Iphone, la mise aura lieu ce weekend ou en début de semaine prochaine. Merci de votre compréhension !

Ce contenu est réservé aux membres Premium

Cliquez ici pour découvrir les avantages réservés aux membres Premium

 

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour le lire.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Treich
1 mois il y a

Fabio ne compte que sur toi

Astrekka
1 mois il y a

>>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/e662h

[…] Fabio Quartararo : « J’en veux à Yamaha mais je n’aime pas me plaindre (…) Ça v… […]

[…] Fabio Quartararo : « J’en veux à Yamaha mais je n’aime pas me plaindre (…) Ça v… […]