La « grinta » porte Rins en Aragon



Victime indirecte des incidents du premier tour, Alex Rins a sorti les muscles pour remonter jusque dans le top-10 du Grand Prix d’Aragon.

Alex Rins n’a pas gagné au MotorLand Aragon en 2020 par hasard. Performant sur la piste espagnole, le pilote du Team Suzuki Ecstar a réalisé l’une des plus belles performances du week-end, bien qu’elle ait été éclipsée par les incidents qui ont agité la course.

Neuvième sur la grille, le vainqueur d’il y a deux ans a failli tout perdre lors de la chute de Fabio Quartararo, au troisième virage. Il arrivait juste derrière et a fait preuve d’un réflexe presque héroïque pour éviter le Français, alors projeté à terre. Un écart qui l’a cependant fait redescendre au 20ème rang, avant qu’il ne boucle finalement le premier tour 16ème.

Lancé dans une nouvelle remontée qui nous rappelle celles de la campagne 2020, Alex Rins a ensuite effacé Darryn Binder, Pol Espargqro, Remy Gardner, Cal Crutchlow, Marco Bezzecchi, Alex Marquez et Miguel Oliveira. Il est même revenu dans la roue du groupe à la lutte pour la sixième place, où figuraient Johann Zarco, Luca Marini et Jorge Martin. Il lui a manqué quelques kilomètres pour les doubler, terminant finalement neuvième.

Mieux était possible, car les données montrent que sans le temps perdu dans le premier tour et la dizaine de dépassements effectués, l’Espagnol se serait battu pour le podium avec Aleix Espargaro, Brad Binder et Jack Miller. Mais cette prestation rassure, et réveille les espoirs de voir Suzuki décrocher un dernier trophée avant la fin de son parcours en MotoGP.

Les chiffres du GP d’Aragon

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Instella
13 jours il y a

>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – https://tinyurl.com/2p8sfza8