L’American Racing Team 2022 est là



Le duo 100 % étasunien de l’American Racing Team, composé de Cameron Beaubier et Sean Dylan Kelly, a été présenté à la presse. Les deux hommes participeront au championnat du monde Moto2 2022 sur des Kalex.

Publication Dorna Sports citant MotoAmerica.com :

Le très attendu team American Racing a été présenté mercredi soir devant son public à Los Angeles, en Californie. Le quintuple champion MotoAmerica Superbike, Cameron Beaubier, est rejoint par le rookie et champion MotoAmerica Supersport 2021, Sean Dylan Kelly, pour former un duo qui se battra pour les honneurs dans le championnat du monde Moto2.

Cameron Beaubier entame sa deuxième saison dans la catégorie intermédiaire après une première année marquée par deux top 5 et le meilleur tour en course à Portimão. Le numéro 6 est accompagné de Sean Dylan Kelly, qui sort d’une saison où il a remporté 12 victoires et le titre MotoAmerica Supersport 2021.

Cameron Beaubier : « Je ne dis pas que cette saison ne sera pas difficile, mais l’année dernière était vraiment très compliquée. Nous avons eu de très bons moments, beaucoup d’accidents, deux top 5 et quelques top 10. C’est quelque chose sur lequel on peut s’appuyer et j’ai vraiment hâte d’y être. Je suis très content de faire équipe avec Sean et de former un duo américain. C’est bizarre parce qu’en montant dans les catégories, j’étais toujours le petit jeune qui avait des coéquipiers plus âgés et aujourd’hui c’est l’inverse. J’ai fait équipe avec Josh Hayes, que j’admirais et observais. J’ai beaucoup appris et aujourd’hui les rôles sont inversés. J’ai vraiment hâte d’être à cette année et j’espère vous rendre fiers. »

Sean Dylan Kelly : « Je n’ai pas encore de saison Moto2 dont je peux parler, mais peut-être que dans un an, j’en aurai une à raconter et j’espère qu’elle sera vraiment bonne. Pour l’instant, je ne réalise toujours pas de regarder cette belle moto avec mon numéro dessus, qui sera le 4, moi qui ai toujours couru avec le 40. C’est un rêve qui se réalise pour moi. C’est quelque chose qui me semblait très loin il y a seulement un an, ça me paraissait difficile à atteindre. On sait comment ça se passe dans la vie et dans une carrière, il y a des hauts et des bas. Cette année a été incroyable, et j’ai pu réaliser l’un de mes plus grands objectifs et rêves, à savoir être champion dans mon pays et, peu de temps après, signer un contrat pour évoluer en championnat du monde. Sincèrement, c’est un rêve qui se réalise pour moi et ma famille ; j’attendais cela depuis mes cinq ans lorsque j’ai commencé à piloter. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires