Le retour de Marquez annoncé entre les lignes ?



Les déclarations de Stefan Bradl avant le Grand Prix de Saint-Marin prêtent à confusion. Derrière elles se cachent peut-être l’annonce du retour en piste de Marc Marquez.

Opéré du bras droit début juin, Marc Marquez travaille depuis sans relâche pour faire son retour en MotoGP le plus tôt possible. Le HRC l’attend sur la Honda RC213V ce 6 septembre, lors du test de Misano, où sera essayée la version 2023 de la moto. La présence du pilote espagnol est primordiale pour que le développement de la machine soit lancé sur de bons rails.

Marc Marquez a obtenu fin août l’autorisation médicale « d’intensifier son entraînement », avec notamment un feu vert concernant la pratique de la moto. Aucune image de lui en piste n’a depuis circulé, mais il se dit que des kilomètres avec sa moto d’entraînement sont à venir dans les prochaines heures. Il ne participera pas au Grand Prix de Saint-Marin, ce week-end, où Stefan Bradl continuera à le remplacer. Mais ce pourrait être la dernière fois.

Dans ses déclarations pré-GP, l’Allemand évoque un « week-end en mode pilote de course, puis nous reviendrons ensuite en mode pilote d’essai ». Deux interprétations possibles : soit il parle du fait qu’il devra « switcher » en mode pilote d’essai au test de Misano, qui suivra le Grand Prix ; soit il annonce entre les lignes qu’il retournera à son rôle initial de pilote d’essai après l’épreuve de Saint-Marin, car Marc Marquez fera son retour dans le box du Repsol Honda Team. Honda, qui est à l’origine de ce communiqué, n’a sans doute pas laissé ces déclarations par hasard.

« Misano est un circuit que je connais bien pour y avoir couru dans le passé et pour y avoir effectué des essais avec le HRC. Les récents résultats n’ont pas montré notre potentiel et nous devons continuer à travailler. Ma vitesse s’améliore à chaque course et il ne reste plus que quelques petites choses à régler. Nous avons le week-end pour que je sois un pilote de course, puis nous reviendrons ensuite en mode pilote d’essai, nous verrons quel est le plan complet », dit très exactement Stefan Bradl avant de se rendre au Misano World Circuit Marco Simoncelli.

Après le Grand Prix de Saint-Marin suivra, deux semaines plus tard, celui d’Aragon, sur une piste que l’octuple champion du monde connaît à la perfection, et où il a terminé deuxième derrière Francesco Bagnaia l’an dernier. Être sur la grille de départ au MotorLand Aragon le 18 septembre paraît relativement tôt. Mais qui dit Marc Marquez ne dit pas impossible…

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Marquez derrière le rêve (2/2) : « Je prendrai les mêmes risques qu’avant, mais… »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires