Mandalika, FP2 MotoGP : Quartararo leader, doublé Yamaha !



De l’enfer au paradis d’un Grand Prix à l’autre ? En retrait au Qatar début mars, Yamaha lance son week-end indonésien avec ses deux pilotes officiels au sommet du classement de la première journée. Meilleur temps de la FP2, Fabio Quartararo devance de 30 millièmes son coéquipier Franco Morbidelli et repousse le troisième, Johann Zarco, à un quart de seconde.

« Le tracé convient bien à notre moto », annonçait Massimo Meregalli, directeur du team Monster Energy Yamaha, à l’approche du Grand Prix d’Indonésie. Les courtes lignes droites et nombreux virages rapides du circuit de Mandalika feront-ils le bonheur des Bleus ce week-end ? C’est en tout cas le cas pour cette première journée d’essais libres, terminée par un doublé Yamaha à l’issue de la deuxième session. Au sommet : le champion du monde Fabio Quartararo, leader pour la première fois de la saison.

L’après-midi avait pourtant mal commencé pour le tricolore, tombé en panne après quelques minutes de roulage. Imperturbable, il s’est hissé devant à son retour en piste, avant de dominer le dernier run où tout le monde a tenté de faire son chrono. Et ce n’est pas un hasard, car cette fin de FP2 pourrait être décisive pour le top-10 directement qualificatif en Q2. Il n’est en effet pas impossible que de la pluie vienne empêcher toute progression des temps en FP3, samedi matin.

Passé en 1’31.608, Fabio Quartararo marque la première référence du week-end juste devant son coéquipier Franco Morbidelli, distancé d’à peine 30 millièmes. Il faut ensuite descendre à presque 3 dixièmes d’El Diablo pour trouver le troisième, et le premier pilote non-Yamaha du classement : son compatriote Johann Zarco. Le Français mène un groupe de quatre Ducatistes où on retrouve son coéquipier Jorge Martin (4e), le leader du championnat Enea Batianini (5e malgré une chute) et le pilote officiel Jack Miller (6e).

Douze jours après avoir fait terminer l’Aprilia RS-GP plus proche que jamais de la victoire, Aleix Espargaro (7e) confirme en se maintenant dans le top-10, mais pas encore en 1’31 (1’32.008). Deuxième au Qatar, Brad Binder (8e) reste meilleur pilote KTM, juste devant son coéquipier Miguel Oliveira (9e) qui reprend des couleurs. Alex Rins (10e) est le dernier pilote provisoirement qualifié pour la Q2, loin devant un Joan Mir (21e) qui va devoir trouver des solutions samedi.

L’aisance des Yamaha à Mandalika permet à Andrea Dovizioso (11e) de figurer en première partie de classement, mais à 7 dixièmes de Fabio Quartararo. La quatrième M1, de Darryn Binder, est elle lanterne rouge (24e). Le Sud-Africain n’est pour l’instant pas en mesure de se battre avec les autres rookies, dont certains se battent pour entrer dans le top-15. Fabio di Giannantonio (14e) est le meilleur débutant du jour, juste devant Raul Fernandez (15e) et Marco Bezzecchi (16e).

Les essais libres avaient bien débuté pour Honda, mais ils se terminent très mal. Aucun représentant du HRC n’est dans le top-10, le meilleur étant Takaaki Nakagami au 12e rang. Premier en FP1, Pol Espargaro ne termine que 20e. Ce sont trois positions de plus que Marc Marquez (23e), tombé dans les dernières minutes. Les deux hommes ont entre eux Francesco Bagnaia (22e), autre perdant du jour qui devra remettre les pendules à l’heure en FP3.

GP d’Indonésie (Mandalika) – FP2 MotoGP :

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

À Mandalika, le baptême de feu de Yamaha

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires