Mandalika : Yamaha en confiance, « le tracé convient bien à la moto »



Le Grand Prix d’Indonésie est, sur le papier, plus à même de sourire au clan Yamaha que celui du Qatar. « Nou sommes prêts à livrer une grande bataille », annonce la direction du team de Fabio Quartararo et Franco Morbidelli.

L’équipe officielle Ducati a parlé de « quête de rédemption » au sujet du Grand Prix d’Indonésie. La même expressio nvaudrait pour celle de chez Yamaha, elle aussi décevante au Qatar le 6 mars. Les points faibles de la moto ont créé une trop grande différence avec celles des pilotes adversaires, et ni Fabio Quartararo (9e) ni Franco Morbidelli (11e) n’ont pu se mêler à la lutte.

Le déficit de puissance de la M1 ne sera pas comblé en 2022, car les moteurs sont désormais homologués et gelés. Mais il y aura au calendrier des circuits où le problème aura moins de conséquent. Cela devrait être le cas à Mandalika, en Indonésie, ce week-end. La plus longue ligne droite du circuit ne mesure que 507 mètres. Deux fois moins qu’à Losail, où on passe le kilomètre de distance entre le dernier et le premier virage.

« Nous avons mis le Grand Prix du Qatar derrière nous, mais cela ne veut pas dire que nous avons oublié ce qu’il s’y est passé. Nous avons appris de cela et sommes prêts à livrer une grande bataille en Indonésie », introduit Massimo Meregalli, directeur du team Monster Energy Yamaha.

L’Italien compte pour cela sur une piste indonésienne où, avec des virages rapides et (surtout) de courtes lignes droites, la Yamaha YZR-M1 devrait moins souffrir qu’à Losail. « Le tracé du circuit de Mandalika convient assez bien à nos motos. Après le test, une partie du circuit a été resurfaçée, et nous devon voir comment cela va aller. Nous allons débuter le week-end similairement à comment nous avons terminé le test en février, car Franky et Fabio étaient satisfaits de leur moto. »

L’Indonésie, capitale de la moto ce week-end, attend ce Grand Prix depuis 1997. Et l’engouement sur place est phénoménal. « Nous avons vraiment hâte d’être à ce week-end. Les fans indonésiens sont incroyablement passionnés par le MotoGP, et tout peut arriver en cette première course ici. Le test de Mandalika a fini avec 19 pilotes en une seconde, donc cela devrait être une coure mémorable. »

À Mandalika, le baptême de feu de Yamaha

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Le tracé convient bien à notre moto », annonçait Massimo Meregalli, directeur du team Monster Energy Yamaha, à l’approche du Grand Prix […]