Mandalika, Zarco (J1) : « Content, du bon boulot »



Troisième et meilleur pilote Ducati du premier jour du Grand Prix d’Indonésie, Johann Zarco estime que « le travail effectué ici durant la pré-saison a aidé à commencer avec une bonne base ». Il est provisoirement qualifié pour sa première Q2 de l’année.

Les Grands Prix se suivent mais ne se ressemblent pas, en tout cas pas pour l’instant. En difficulté lors de la première journée au Qatar, notamment en raison de soucis techniques, Johannn Zarco est parti sur des notes complètement différentes en Indonésie. Cinquième en FP1 puis troisième en FP2, le Français n’a jamais quitté les premières positions ce vendredi.

« Je suis plutôt content de ma journée, a-t-il commenté en descendant de la moto. En FP1 le feeling était bon malgré quelques taches sur la piste alors qu’on était en pneus slicks (pneus pour rouler sur piste sèche, NDLR), une bonne surprise cause d’habitude je suis très prudent. Le chrono a toujours été parmi les meilleurs, et c’est important car il semble qu’il pourrait encore pleuvoir durant le week-end. En FP2, conditions totalement sèches et le rythme était intéressant. J’ai pu faire du bon travail avec le team, puis quand il a été temps de mettre le pneu arrière soft, le chrono est bien arrivé. Je suis content, du bon travail de fait. »

Troisième au cumul des deux séances grâce à son 1’31.893, il a pour l’instant 4 dixièmes d’avance sur le 11e et premier non-qualifié pour la Q2. Mais cela ne signifie pas pour tant qu’il est à l’abri. Tout dépendra des conditions qu’affronteront les pilotes samedi matin. « Si la FP3 se fait sur le sec il faudra être très concentré, car tout le monde va améliorer. Il faut continuer à pousser, c’est un bon départ et j’espère que le dimanche se passera aussi bien. »

Johann Zarco fait par ailleurs figure de meilleur pilote Ducati, bien que Jorge Martin (4e), Enea Bastianini (5e) et Jack Miller (6e) soient juste derrière. « Nous savions que la GP22 a un grand potentiel, et je pense que le travail effectué ici durant le test de pré-saison nous aide à commencer avec une bonne base, dit celui qui a bouclé le plus de tours lors des essais de février. C’est peut-être pourquoi nous avons pu immédiatement être dans un bon rythme. Les réglages de la moto sont déjà bons, et toutes ces informations seront très importantes pour le futur. »

Les kilomètres du test de Mandalika

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires