Moins de tests MotoGP en 2023



Les pilotes MotoGP disposeront de deux journées de test officiel de moins à partir de 2023, en raison de l’augmentation du nombre de Grands Prix.

Il y aura moins de tests en MotoGP à partir de la saison 2023. Prise par la Commission Grand Prix le 22 avril, pendant le Grand Prix du Portugal, la décision a été annoncée ce jeudi, alors que nous arrivions au circuit de Jerez-Angel Nieto pour le cinquième round du championnat. Elle est due au fait qu’il y a de plus en plus de courses au calendrier – 21 cette année, soit deux de plus que le record de 19 en 2019.

Deux journées de roulage seront perdues par rapport à la saison en cours, sur deux points différents :

– Les tests de pré-saison 2023 organisés fin 2022. Il n’y aura plus qu’un seul jour au lieu de deux, obligatoirement sur le circuit où s’est disputé le dernier Grand Prix – donc celui de Valence si le calendrier annoncé tient bon. Fin 2021, les pilotes avaient pu rouler deux jours à Jerez, descendant en Andalousie après avoir conclu la saison à Valence.

– Les tests organisés après les Grands Prix durant la saison. Il n’y en aura plus que deux, soit un de moins qu’en 2021. L’an dernier, les pilotes ont pu en faire trois d’un jour chacun, à Jerez après le Grand Prix d’Espagne, Barcelone après celui de Catalogne et Misano après celui de Saint-Marin.

Ci-dessous un extrait de la publication officielle envoyée par la Dorna ce jeudi 28 avril :

Limitations des tests en catégorie MotoGP

Reconnaissant l’impact de l’augmentation du nombre d’événements, l’accord conclu entre les équipes et Michelin a été approuvé afin de réduire le nombre de journées de tests officiels autorisé pour la catégorie MotoGP.

Le nouveau programme de tests est le suivant :

– Un test officiel d’une journée après la dernière épreuve de la saison 2022, sur le même circuit que celui utilisé pour la manche finale.

– Un « shakedown » de trois jours avant le premier test officiel après la trêve hivernale. Concerne uniquement les pilotes d’essai d’usine et les rookies de la catégorie MotoGP.

– Un test officiel de trois jours, après la trêve hivernale et avant la première épreuve de la saison.

– Un test officiel de deux jours, après la trêve hivernale et avant la première épreuve de la saison.

– Deux tests officiels d’un jour, le lundi ou le mardi suivant un GP, sur des circuits et à des dates à convenir entre les équipes et la Dorna/l’IRTA.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Moins de tests MotoGP en 2023 […]