Motegi : Quartararo se demande où il pourra doubler



Neuvième d’une qualification délicate sous la pluie à Motegi, Fabio Quartararo devra remonter en course pour essayer de battre ses deux rivaux pour le titre, Aleix Espargaro et Francesco Bagnaia, qui partiront sixième et douzième. Son rythme sur le sec est compétitif, mais le Français va devoir faire avec le déficit de puissance de sa Yamaha, qui ne lui facilite pas la tâche en bagarre.

Propos recueillis lors du point presse de Fabio Quartararo à Motegi, ce samedi.

Incompréhension et insatisfaction d’être neuvième : « Je ne suis pas content, car j’espérais beaucoup mieux. Je ne comprends toujours pas comment est-il possible d’aller en Q2, de faire un premier tour en 1’56.7 et ne pas faire mieux ensuite. Aucune amélioration. J’ai le feeling, puis nous vérifions les données et ce n’est pas la même chose. Je suis donc un peu perdu sur le mouillé sur ce circuit. Le feeling est bon, mais comment faire les chronos… Nous sommes à une seconde de la pole ; c’est beaucoup, mais en comparaison que nous faisions auparavant, ce n’est pas non plus énorme. C’est difficile de comprendre. »

Ses chances de remonter en course avec une Yamaha à la peine en ligne droite : « Le seul problème, c’est la facilité qu’ont (mes adversaires) pour doubler. Je suis plus inquiet de ça : où je peux doubler, car chaque freinage tombe après une ligne droite. Ce sera mon problème principal pour la course, mais je me sens prêt et je pense qu’on peut faire quelque chose. Voyons comment, mais nous le ferons. Pour le moment il n’y a que le virage n°7. Ce n’est pas vraiment un endroit pour doubler, mais si je veux le faire, c’est l’endroit où je peux le faire. »

Le choix des pneus n’est pas défini : « J’ai encore mon cuir (alors qu’il était devant nous, NDLR) car nous devons encore parler du plan, en particulier au sujet des pneus. Le soft et le medium marchent bien, donc voyons lequel nous allons chausser pour le warm-up, ce sera un pari. Ce sera spécial de voir qui choisit le soft, qui choisit le médium. Avec l’usure des pneus, ce ne sera pas une tâche facile. »

Le warm-up, seulement la deuxième et dernière séance sur le sec, sera crucial : « Ce sera important et pas seulement pour moi, mais pour tout le monde, car nous n’avons pas eu beaucoup de temps en piste sur le sec. Je pense que nous devons comprendre les pneus. Il sera important de faire le bon choix, surtout entre le tendre et le medium ; le dur, je pense que personne ne l’utilisera. »

La pole de Marc Marquez, trois ans après sa dernière : « Il est fort. En fait, c’est celui qui me fait douter de partir avec le medium à l’arrière, car il a tourné en 1.45’1 en FP1. C’était un tour chrono, mais 1’45.1 avec le medium, c’est très rapide. Il a le rythme, il s’est battu pour la pole… Je pense qu’on peut mettre une pièce sur lui pour la victoire dimanche. »

Motegi, Zarco : « Une bonne stratégie » qui l’envoie en première ligne !

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Motegi : Quartararo se demande où il pourra doubler […]