Quartararo désigne Bagnaia comme rival principal pour le titre



Vainqueur à Silverstone, Francesco Bagnaia est le pilote dont Fabio Quartararo se méfie le plus dans la course au titre, alors que l’Italien lui a repris 42 points en deux Grands Prix.

Défié par son dauphin Aleix Espargaro dans le dernier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne, Fabio Quartararo lui a résisté pour sauver sa huitième place, et ainsi marquer une unité de plus que lui. Son avantage au championnat est passé de 21 à 22 points, lors d’un dimanche où il a fallu sauver les meubles face aux difficultés rencontrées en course.

Mais à l’heure de faire les comptes, le Français ne se préoccupait pas tant de savoir qu’il était toujours devant Aleix Espargaro. Car celui qui l’inquiète, a-t-il dit à la télévision espagnole DAZN, porte un autre nom : Francesco Bagnaia, vainqueur à Silverstone.

« Le plus important ne concerne pas Aleix. Nous avons perdu plus de 40 points sur les deux dernières courses vis-à-vis de Pecco, donc nous devons nous réveiller », a commenté le pilote Yamaha.

Sixième du championnat il y a deux courses, Francesco Bagnaia a depuis gagné à Assen et Silverstone, remontant au troisième rang du classement général. Son retard sur Fabio Quartararo, qui vient de signer deux contre-performances (chute à Assen, huitième à Silverstone), est passé de 91 à 49 points, soit une réduction de 42 unités.

Aleix Espargaro ne serait donc pas son principal adversaire dans la quête du titre ? « Je vois plus à Pecco. Il est dans une période où il est difficile de l’arrêter, donc évidemment, je vois plus à Pecco », désigne le champion du monde MotoGP 2021.

Un avis logique au regard des récentes prestations du pilote Ducati, vainqueur des deux dernières courses et de quatre des sept derniers Grands Prix. Il a aussi en tête l’excellente fin de saison 2021 de Francesco Bagnaia, vainqueur l’an dernier sur des circuits où le MotoGP se rendra bientôt – Misano, le MotorLand Aragon, Valence. Il peut aussi s’agir de mettre la pression sur les épaules de l’Italien, qui a par le passé commis plusieurs erreurs dans ces situations.

Silverstone, Bagnaia (1er) : « Rossi et Stoner m’ont aidé »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
diopzo
1 mois il y a

Y a bon Bagnaia !