Razgatlioglu en MotoGP : Yamaha cherche comment faire



« De nombreuses combinaisons différentes sont possibles », réfléchit Lin Jarvis, de chez Yamaha, au sujet d’un transfert de Toprak Razgatlioglu en MotoGP en 2023.

Yamaha travaille à boucler plusieurs dossiers sur le marché des transferts MotoGP 2023.

D’abord, la prolongation de Fabio Quartararo. Le Français n’a pas encore décidé de donner suite aux propositions du constructeur japonais, et Yamaha a décidé de lui donner du temps. « Nous n’exerçons plus de pression temporelle, a confié à Speedweek le patron de Yamaha Motor Racing, Lin Jarvis. Je pense que nous devons prendre un peu de temps. Parce que nous comprenons que Fabio a besoin de reprendre confiance en Yamaha et de se sentir bien. C’est ce faisant qu’il continuera à rouler pour nous à l’avenir. »

Ensuite, celle de l’équipe RNF, ex-Petronas Yamaha Sepang Racing Team devenue WithU Yamaha RNF MotoGP Team en 2022. « Nous aimerions prolonger ce contrat d’ici à fin juin. C’est une priorité », a certifié Lin Jarvis, alors que l’accord actuel porte jusqu’à la fin de l’année en cours.

Enfin, l’avenir de Toprak Razgatlioglu. Champion du monde Superbike en titre, le Turc a remis Yamaha au sommet du WorldSBK et veut maintenant venir en MotoGP. Une proposition pour rejoindre WithU Yamaha RNF aurait déjà été formulée. Seulement, son manager Kenan Sofuoglu exige que cela se fasse directement dans l’équipe d’usine, Monster Energy Yamaha. Dans le cas contraire, son poulain restera dans sa catégorie.

« Nous devons mettre au clair si Toprak veut aller en MotoGP, et s’il serait également intéressé si nous n’avons pas de place dans l’équipe d’usine », commente Lin Jarvis, alors que l’une des deux motos est déjà réservée à Franco Morbidelli. « On pourrait le placer dans l’équipe RNF avec un contrat de pilote d’usine. De nombreuses combinaisons différentes sont possibles », réfléchit le Britannique.

Deux scénarios se distinguent pour cette possible arrivée en MotoGP. Le premier : Fabio Quartararo est prolongé aux côtés de Franco Morbidelli chez Monster Energy Yamaha, et Toprak Razgatlioglu devra se résoudre au team satellite WithU Yamaha RNF. Le second : Fabio Quartararo décide de signer ailleurs en 2023, et la place se libère pour le champion turc.

« Yamaha veut Razgatlioglu en MotoGP », affirme Sofuoglu

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Paps
1 mois il y a

Ou alors on rétrograde morbidelli en lui laissant son contrat usine…

fred-bear
1 mois il y a

toprak est bon mais la moto de rea a été amputée de 500 tours, quand on est dans la zone des 15000 tours par minutes ça représente quelques canassons. donc toprak champion mais de là a exiger une moto usine, il a pris la grosse tête et s,il va en GP il va pleurer, a la limite il pourra se la comparer avec pol espargaro qui lui parlera du bon temps ou il était champion du monde GP, de novembre a mars, le temps de la trêve quoi.

Hayatiapaydin
1 mois il y a
Répondre à  fred-bear

Je pense que le jour qu’il y sera vous allez tous très surpris enfin le comparé a espargaro c’est ridicule on voit votre sience de la compétition