Test Misano (J1) : Bagnaia, Ducati et les motos italiennes dominent



Francesco Bagnaia a signé le meilleur temps de la première journée du test de Misano, ce mardi. Entre Ducati et Aprilia, huit motos italiennes composent le top-10. La première machine japonaise est, comme toujours, la Yamaha de Fabio Quartararo.

Francesco Bagnaia ne quitte pas la première place. Vainqueur du Grand Prix de Saint-Marin, dimanche, l’Italien a conclu la première journé du test de Misano à la même position. Descendu en 1’31.292, il n’est qu’à 227 millièmes du record absolu de la piste. Et devance de 181 millièmes son compatriote Luca Marini, sur la Ducati de l’équipe VR46.

Comme en course, les Ducatistes continuent de dominer la hiérarchie, avec pas moins de six machines dans le top-10. La marque de Borgo Panigale est de celle qui a testé le moins d’éléments ce mardi. Avec les résultats d’Aleix Espargaro (3ème) et de Maverick Viñales (5ème) pour Aprilia, cela fait huit motos italiennes aux dix premières places. De nouveaux ailerons sont à l’étude pour améliorer la RS-GP, pour les deux espagnols comme le pilote d’essai Lorenzo Savadori (26ème).

Chez Yamaha, Fabio Quartararo (6ème) a consacré sa journée à essayer un nouveau moteur, un nouvau châssis et des pneus pour Michelin. Le Français s’est montré relativement satisfait, estimant que le constructeur japonais « fait du bon travail » et « va dans la bonne direction », comme vous pouvez le lire en cliquant ici. Pointé à 4 dixièmes de son coéquipier, Franco Morbidelli (14ème) espère que ces évolutions vont lui permettre de retrouver son niveau d’antan.

Dans l’ombre du peloton depuis plusieurs Grands Prix, Honda a vu toutes les caméras braquées sur ses boxs à Misano. Ou plutôt vers celui de Marc Marquez (18ème), en dépit de la présence de Pol Espargaro (9ème) en première partie de tableau. L’Espagnol faisait son retour en piste pour la première fois depuis cent jours. Opéré du bras droit le 2 juin, il a « bien encaissé » les 39 tours effectués, mais devra attendre les prochains jours pour tirer un bilan physique plus concret. Ses déclarations sont à retrouver ici, et comprennent aussi son avis sur les nouveaux éléments testés pour la Honda RC213V, notamment un package aérodynamique inspiré de ceux utilisés par Ducati et KTM.

KTM, justement, a fait venir son pilote d’essai Dani Pedrosa (24ème) pour épaulerm entre autresm Brad Binder (11ème) et Miguel Oliveira (16ème). L’Espagnol en a profité pour aligner les tours sur le modèle en cours de développement de la nouvelle KTM RC16, avec par exemple un nouveau siège installé sur la moto autrichienne.

Seul constructeur à ne pas avoir de nouveau prototype en construction, puisqu’il se retirera fin 2022, Suzuki a offert à Dominique Aegerter (27ème) la chance d’effectuer quelques runs sur la GSX-RR, partageant le box avec Alex Rins (12ème). Le Suisse a fini à 2,6 secondes du meilleur temps, et dispose d’une opportunité de participer au Grand Prix d’Aragon, en cas de nouveau forfait de Joan Mir.

Les pilotes reprendront la piste demain, mercredi 7 septembre, pour une deuxième et dernière journée de test. Le circuit sera ouvert de 9h à 13h, puis de 14h à 18h.

Test Misano (J1) :

Comment doubler Bagnaia ? Ducati ne veut « pas voir de folies »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christophe Neffe
21 jours il y a

« un package aérodynamique inspiré de KTM et Ducati » 😐😐. Belle évolution de mentalité au hrc, ils ont laissé tomber le volet « tribunal pour contrer le développement des autres » et s’attèlent directement à copier le taf des ingénieurs adverses 🙄