12 pilotes sur les huit premiers podiums de l’année



Découvrez les principales statistiques de cette première partie de saison en MotoGP™ avec ce document fourni par la Dorna.

Publication originale Dorna Sports

Jusqu’à présent, 12 pilotes (soit plus de la moitié de la grille) sont montés sur le podium d’un Grand Prix, alors que l’âge d’or de la compétition serrée se poursuit. Il s’agit du deuxième chiffre le plus élevé de l’ère MotoGP™ après 2020, qui a vu 13 hommes monter sur la boîte lors des huit premiers Grands Prix.

Les pilotes qui sont montés uniquement sur le podium du dimanche sont Johann Zarco (Prima Pramac Racing), Maverick Viñales (Aprilia Racing) et Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP™). Le seul à être entré dans le top 3 le samedi et pas le dimanche est Marc Márquez (Repsol Honda Team). L’Espagnol n’a pas marqué le moindre point en Grand Prix depuis sa septième place en Malaisie l’année dernière.

Prosecco pour tous !
Comme ils l’avaient déjà fait lors des cinq premiers GP, tous les constructeurs sont montés sur le podium d’un Grand Prix en 2023. Un exploit déjà coché pour l’ensemble de la saison !

Vainqueurs indépendants
Quatre victoires ont été remportées par des équipes indépendantes jusqu’à présent en 2023 : deux pour Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team), une pour Alex Rins (LCR Honda Castrol) et une pour Jorge Martín (Prima Pramac Racing). Dans l’ère MotoGP™, les autres saisons qui ont pu égaler cela après les huit premiers week-ends de course sont 2003, 2004 et 2020.

Avant 2023, seuls deux GP avaient vu les teams indépendants verrouiller le podium dans l’ère MotoGP™ : Qatar 2004 et Portugal 2020. Cette saison, cela s’est déjà produit à deux reprises. En effet, Marco Bezzecchi s’est imposé en Argentine devant Johann Zarco et Alex Márquez avant de récidiver en France, cette fois devant Jorge Martín et Johann Zarco.

Viva Italia !
Grâce à Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Marco Bezzecchi, c’est la première fois que les Italiens s’offrent six victoires lors des huit premières courses depuis 2006, lorsque Loris Capirossi, Valentino Rossi et Marco Melandri se sont illustrés.

Ducati en mission
Sur ces huit Grands Prix, Ducati a remporté sept victoires le dimanche : quatre avec Pecco Bagnaia, deux avec Marco Bezzecchi et une avec Jorge Martín. Honda est le seul autre constructeur à avoir gagné, par l’intermédiaire d’Alex Rins au GP des Amériques.

Série de podiums
Avec Pecco Bagnaia et Marco Bezzecchi sur le podium d’Assen, Ducati est désormais sur une série de 34 Grands Prix MotoGP™ d’affilée avec au moins un représentant dans le top 3.

Les spécialistes de la Sprint
Le Champion en titre Pecco Bagnaia reste le pilote comptant le plus de victoires en Tissot Sprint depuis le début de saison avec trois succès, devant Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Jorge Martín, qui en comptent deux chacun. De son côté, Marco Bezzecchi a remporté son premier succès en Tissot Sprint lors du GP des Pays-Bas. Pecco Bagnaia est monté sur tous les podiums du samedi à l’exception de l’Argentine, où il a chuté et terminé 16e.

Caps franchis

GP du Portugal
Aleix Espargaró (Aprilia Racing) a pris son 218e départ en catégorie reine, devenant le quatrième pilote le plus capé de l’histoire. Le Catalan égalait ce jour-là les MotoGP™ Legends Dani Pedrosa et Nicky Hayden et les a depuis devancés tous les deux, bien que le « petit samouraï » en compte un de plus que l’Américain depuis sa formidable wildcard à Jerez. Valentino Rossi mène la danse avec 372 départs dans l’élite, devant Andrea Dovizioso (248) et Alex Barros (245), Aleix Espargaró étant quatrième avec 225.

GP d’Argentine
Marco Bezzecchi a remporté sa première victoire en catégorie reine. Seuls huit pilotes de la grille ne comptent aucun succès en GP dans l’élite : Johann Zarco, Alex Márquez, Pol Espargaró (GASGAS Factory Racing Tech3), Raúl Fernández (CryptoData RNF MotoGP™ Team), Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP™), Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), Augusto Fernández (GASGAS Factory Racing Tech3).

GP des Amériques
Alex Rins est devenu le huitième pilote à s’imposer pour deux usines dans l’ère MotoGP™ après Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing), Andrea Dovizioso, Casey Stoner, Jorge Lorenzo, Maverick Viñales, Max Biaggi et Valentino Rossi.

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) a dépassé Max Biaggi sur la liste des pilotes Yamaha comptant le plus grand nombre de podiums en catégorie reine. Le Français est désormais sixième de ce classement avec 29 top 3 à son actif pour l’usine d’Iwata.

GP d’Espagne
Pecco Bagnaia a rejoint Max Biaggi en quatrième position sur la liste des pilotes italiens les plus victorieux dans l’élite. Le transalpin a depuis dépassé son compatriote et compte désormais 15 succès.

GP de France
Le Mans a battu le record d’affluence sur un Grand Prix MotoGP™ avec 278 805 spectateurs sur l’ensemble du week-end.

GP d’Italie
Pecco Bagnaia est devenu le premier pilote à signer la pole position, le tour le plus rapide, à mener chaque boucle et remporter la course depuis le GP d’Espagne 2022, lors duquel il avait lui-même effectué cette performance.

GP d’Allemagne
Avec 233 196 fans présents, le Sachsenring a accueilli son plus grand nombre de spectateurs de tous les temps, faisant du GP d’Allemagne l’événement sportif le plus fréquenté du pays.

GP des Pays-Bas
Francesco Bagnaia a remporté sa 15e victoire en MotoGP™ lors du Dutch TT et est désormais à égalité avec le MotoGP™ Legend Andrea Dovizioso à la troisième place du classement des pilotes transalpins les plus victorieux dans l’élite. Valentino Rossi est en tête avec 89 succès devant la Légende MotoGP™ Giacomo Agostini (68).

Toujours possible

Che spettacolo !
Le Champion en titre Pecco Bagnaia peut devenir l’homme le plus victorieux pour Ducati. Il est actuellement deuxième avec 15 succès, derrière Casey Stoner qui en compte 23.

Allez les deux
Les pilotes français ont remporté 98 Grands Prix jusqu’à présent. La France pourrait donc atteindre les 100 victoires en 2023.

Avec 12 triomphes toutes catégories confondues, Fabio Quartararo pourrait devenir le pilote tricolore le plus victorieux de l’histoire. Johann Zarco est en tête avec 16 succès.

Le Niçois, qui compte 29 podiums chez Yamaha, pourrait rejoindre la légende du MotoGP™ Kenny Roberts en cinquième position sur la liste des pilotes au plus grand nombre de top 3 avec la marque d’Iwata s’il atteint la barre des 39.

Johann Zarco pourrait devenir le cinquième pilote français à s’imposer en catégorie reine après Fabio Quartararo (11), Régis Laconi (1), Christian Sarron (1) et Pierre Monneret (1). Il pourrait également céder l’honneur du plus grand nombre de podiums sans victoire dans l’élite (19) à Colin Edwards, qui en compte 12.

La barre des 50
Six pilotes pourraient atteindre la barre des 50 podiums toutes catégories confondues cette année : Francesco Bagnaia (48), Miguel Oliveira (CryptoDATA RNF MotoGP™ Team) (41), Brad Binder (41), Alex Márquez (41), Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team) (40) et Jorge Martín (39).

Pourquoi pas deux ?
Joan Mir (Repsol Honda Team) et Miguel Oliveira ont l’opportunité de s’imposer pour un deuxième constructeur, comme l’a fait Alex Rins. Joan Mir a gagné avec Suzuki et court maintenant pour Honda, tandis que Miguel Oliveira a remporté cinq victoires en catégorie reine avec KTM et défend désormais les couleurs d’Aprilia.

Pourquoi pas trois ?
Maverick Viñales et Jack Miller pourraient tous deux entrer dans l’histoire du MotoGP™ en s’imposant avec trois usines. L’Espagnol a gagné avec Suzuki et Yamaha et vise maintenant le succès chez Aprilia. De son côté, l’Australien a remporté des victoires avec Honda et Ducati et a désormais pour objectif de faire gagner KTM.

La saison en dents de scie de Marc Márquez
Marc Márquez compte actuellement 85 victoires en Grand Prix toutes catégories confondues, soit seulement cinq de moins que la légende MotoGP™ Ángel Nieto. Si Marc Márquez venait à dépasser la barre des 90, il prendrait à la fois la troisième place sur la liste des pilotes les plus victorieux et deviendrait l’Espagnol au plus grand nombre de succès.

Avec 59 triomphes en catégorie reine, Marc Márquez peut devenir le deuxième pilote le plus victorieux de l’histoire de la catégorie reine s’il dépasse les 68 succès de Giacomo Agostini. Valentino Rossi mène la danse avec 89 triomphes.

S’il venait à gagner à nouveau, Marc Márquez deviendrait le neuvième pilote de l’histoire dont les victoires en catégorie reine s’étendent sur 10 ans ou plus. En cas de succès, il s’agirait de l’intervalle le plus long entre deux triomphes pour le n°93. En effet, il s’est écoulé 581 jours entre Valence 2019 et l’Allemagne 2021. Le dimanche 6 août à Silverstone, cela fera 651 jours depuis sa dernière victoire, acquise au Grand Prix d’Émilie-Romagne 2021.

Depuis la manche d’ouverture 2020, 60 Grands Prix se sont déroulés. Marc Márquez n’a pris le départ que de 30 d’entre eux, soit 50 %, et en a terminé 20. Néanmoins, le pilote Honda a décroché cinq podiums, dont trois victoires (Allemagne, Amériques et Émilie-Romagne en 2021), et est monté sur le podium de la Tissot Sprint à Portimão début 2023.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Listerra
7 mois il y a

>> Filles chaudes vous attendent sur – – – – – https://tinyurl.com/y9p4r96k

Le ranger des pays chauds
7 mois il y a
Répondre à  Listerra

Listerra de dos,en train de négocier le prix avec une meute de filles chaudes