2023 : Trois pilotes Honda sur la sellette ?



Les résultats de Pol Espargaro, Takaaki Nakagami et Alex Marquez pourraient inciter Honda à chercher ailleurs pour la composition de son prochain effectif en MotoGP.

Le marché des transferts MotoGP s’apprête à entrer en ébullition, en même temps que débutera la tournée européenne des Grands Prix. Chacun des six constructeurs a ouvert des négociations, et la future grille de départ est en construction. Seuls quatre hommes ont pour l’instant un contrat et ne changeront pas de patron : Marc Marquez (Honda), Brad Binder (KTM), Franco Morbidelli (Yamaha) et Francesco Bagnaia (Ducati).

Honda a gardé les mêmes pilotes en 2022 qu’en 2021, mais il n’est pas dit que rien ne bougera dans les prochaines semaines au HRC.

Au Repsol Honda Team, Pol Espargaro veut conserver sa place, mais il ne parvient pas à être régulièrement devant (2 podiums depuis mars 2021), et la nouvelle génération lorgne sur sa place. Plusieurs rumeurs donnent Honda en contact avec d’autres pilotes afin de remplacer l’Espagnol. On parle notamment des deux derniers champions du monde, Joan Mir et Fabio Quartararo, qui peinent à obtenir des podiums pour Suzuki et Yamaha depuis plusieurs mois.

Chez LCR, la situation est triste à voir, et on a du mal à croire que les troupes de Lucio Cecchinello vont rester les mêmes. La cinquième saison consécutive de Takaaki Nakagami n’est pas à la hauteur des espérances levées en 2020, et non-confirmées depuis. Avec 12 points marqués en quatre courses (10e à Losail, 19e à Mandalika, 12e à Termas, 14e à Austin), il signe sa pire entame de championnat depuis 2018.

Il prendra à Portimao son 71e départ en MotoGP, et court toujours après son premier podium. À 30 ans, il se sait en danger. Idemitsu, sponsor nippon du team LCR Honda Idemitsu, veut un représentant en MotoGP. Or, le Japonais Ai Ogura est devenu l’un des cadors de la Moto2, et pourrait prétendre à un passage en catégorie reine.

De l’autre côté du box, Alex Marquez fait tout simplement le pire début de saison de toute sa carrière, en onze ans de championnat du monde. Quasi-constamment en deuxième partie de classement, il tombe quand il force avec la RC213V et ne compte que 4 points (chutes à Losail et Austin, 13e à Mandalika, 15e à Termas). Comme pour Takaaki Nakagami, les espérances qui ont jailli de ses deux podiums en 2020 appartiennent au passé.

Seizième du championnat l’an dernier, actuellement vingtième, le double-champion du monde doit objectivement passer un cap – et un gros – pour justifier une prolongation de contrat avec Honda. Pour lui comme pour les autres, les Grands Prix du printemps s’annoncent cruciaux pour l’avenir.

Pol Espargaro ne se voit pas proche de la retraite

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis NERET
1 mois il y a

Comme dit précédemment, ça doit grincer chez le n°1 mondial… En fin de classement à ce stade !

[…] 2023 : Trois pilotes Honda sur la sellette ? […]