49-50 courses en 2023 : le programme d’Eric Granado



Avec les championnats du monde MotoE et Superbike à son agenda, Eric Granado s’apprête à vivre une saison 2023 parmi les plus chargées vues jusqu’à présent.

S’il un prix était décerné au pilote qui passe le plus de temps en piste, il reviendrait probablement à Eric Granado en 2023. Le Brésilien va en effet prendre part – c’est en tout cas ce qui est prévu – à au moins 49 courses l’an prochain. Et peut-être même 50 si, au moment du doublon, il privilégie le championnat du monde Superbike à celui de la MotoE.

Engagé dans la catégorie électrique depuis les débuts de la compétition, en 2019, il tentera en 2023 d’aller chercher le titre de champion, après s’être adjugé la médaille d’argent en 2022. Il le fera au guidon de la Ducati de l’équipe LCR, où son contrat a été prolongé après une bonne première saison.

Parallèlement, il fera ses débuts en tant que pilote titulaire du championnat du monde Superbike, avec la Honda CBR1000RR-R du MIE Racing Honda Team. Une consécration dans la filière Superbike pour celui qui a passé quelques années dans le championnat d’Espagne, où il a enlevé de nombreux podiums.

Huit rendez-vous seront à son programme en MotoE, avec à chaque fois deux courses par week-end. Le WorldSBK aura lui douze rounds à son calendrier, avec trois manches à disputer à chaque fois.  Le seul « clash » aura lieu du 8 au 10 septembre, où Eric Granado devra choisir entre le Grand Prix de Saint-Marin à Misano, qui constituera la finale du championnat du monde MotoE, et le passage du mondial Superbike à Magny-Cours, en France.

S’il décide de privilégier la catégorie électrique, et qu’il ne manque aucun des rendez-vous prévus, le Brésilien prendra 49 départs sur l’ensemble de la saison 2023. Cela en fera 50 s’il se rend au WorldSBK de Magny-Cours plutôt qu’à Misano.

Dominique Aegerter, qui avait eu le même choix à faire quand il alternait MotoE et Supersport, avait fait passer la compétition électrique en premier. Cela devrait aussi être le choix d’Eric Granado, en particulier s’il se bat pour les premières positions du championnat en MotoE, ce qui ne sera a priori pas le cas en Superbike.

Calendrier MotoE + WSBK 2023 :

26 février : WorldSBK Phillip Island (Australie)
5 mars : WorldSBK Mandalika (Indonésie)
23 avril : WorldSBK Assen (Pays-Bas)
7 mai : WorldSBK Barcelone (Espagne)
14 mai : MotoE Le Mans (GP de France)
4 juin : WorldSBK Misano (Italie)
11 juin : MotoE Mugello (GP d’Italie)
18 juin : MotoE Sachsenring (GP d’Allemagne)
25 juin : MotoE Assen (GP des Pays-Bas)
2 juillet : WorldSBK Donington (Grande-Bretagne)
30 juillet : WorldSBK Most (République-Tchèque)
6 août : MotoE Silverstone (GP de Grande-Bretagne)
20 août : MotoE Spielberg (GP d’Autriche)
3 septembre : MotoE Barcelone (GP de Catalogne)
10 septembre : MotoE Misano (GP de Saint-Marin)
10 septembre : WorldSBK Magny-Cours (France)
24 septembre : WorldSBK Aragon (Espagne)
1er octobre : WorldSBK Portimao (Portugal)
15 octobre : WorldSBK San Juan Villicum (Argentine)
– Une 12ème épreuve WorldSBK à annoncer

Les 5 français vainqueurs en WorldSBK

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Passioé des SSP
1 mois il y a

Calendrier MotoE + WSBK 2023,OK,mais ou es tle calendrier World SSP que GPInside ne veut pas entendre parler…et on ne sait pas pourquoi.? ? ?

ludo
1 mois il y a
Répondre à  Passioé des SSP

Parce que le calendrier ssp c’est le même que celui du sbk peut-être ?

Passioé des SSP
1 mois il y a
Répondre à  ludo

En principe oui,mais même ça,GP Inside ne veut pas en parler,je pense que cela leur fait du tort pour leurs recherche de filles chaudes ….

1 heure il y a

3trident