Aprilia devant à Barcelone : « Ce n’est que vendredi »



Auteurs des deux meilleurs temps de la première journée du Grand Prix de Catalogne, les pilotes Aprilia ont trouvé les clefs pour déjouer les pièges d’une piste en manque d’adhérence. Mais malgré leur performance, les Espagnols préfèrent calmer le jeu.

Aprilia n’a pas échappé aux problèmes de manque d’adhérence sur le circuit de Barcelone. Pourtant, les motos italiennes s’en sont très bien sorties, comme en témoignent leur deux meilleurs chronos du jour. Aleix Espargaro, 1’39.402, a devancé son coéquipier Maverick Viñales de 303 millièmes.

« C’est une des pistes où il y a le moins de grip mais je me sens bien », avouait le leader du jour. Un constat similaire à celui de son coéquipier : « Moins il y a d’adhérence, plus on va vite, c’est fantastique, se félicitait Maverick Viñales. Les conditions ressemblent un peu à celles de l’Argentine. Pendant les tours d’attaque, trouver du grip est difficile. Je suis content d’être quand même rapide lors de mon Grand Prix à la maison. »

Au vu des résultats, les autres pilotes placent logiquement les pensionnaires d’Aprilia comme les favoris à la victoire en Catalogne. Un statut que les principaux concernés préfèrent tempérer. « Ce n’est que vendredi, modère Maverick Viñales. J’ai un très bon feeling sur la moto, dans la continuité de ce qu’on a fait au Mugello ou dans les courses précédentes. Nous devons travailler car tout le monde va s’améliorer et on doit le faire aussi. » Une analyse que fait également son voisin de garage : « Nous avons très bien commencé, c’est vrai. C’est important car vu le niveau de la grille il faut être rapide dès le vendredi. Tu ne peux plus changer les réglages de la moto le samedi et jouer la victoire le dimanche, comme ça pouvait arriver avant. J’étais le meilleur en durs et en médiums, et très rapide en tendres aujourd’hui. Mais encore une fois, ce n’est que le premier jour. »

Aleix Espargaro espère faire une bonne qualification pour partir devant et jouer la victoire. Ce qui lui avait manqué la semaine dernière alors que l’Espagnol avait un rythme de course « proche de celui de Bagnaia », vainqueur en Toscane.

Si le dauphin de Quartararo au championnat roule souvent en tête de groupe, voir Maverick Viñales aussi proche de son coéquipier n’est pas toujours habituel. Une bonne nouvelle pour l’équipe Aprilia. « J’aime le voir heureux, assure Aleix Espargaro. Tout le monde dans le box est joyeux, content de faire son travail, c’est incroyable. On travaille ensemble et si on peut se battre pour le championnat à deux, c’est encore mieux. »

L’ancien pilote Yamaha apparaît aussi plus détendu, et concentré sur son travail dans l’équipe. « Je me focalise uniquement sur mes performances. Je fais de mon mieux sur et en-dehors de la moto. Mon seul adversaire, c’est moi-même. J’ai l’opportunité de signer un bon résultat ici et je dois le faire. Les circuits qui arrivent me conviennent donc j’ai des chances de gagner. » Une victoire qu’il attend depuis plus d’un an et son succès au Qatar, en ouverture du championnat 2021.

En attendant de penser à la course de dimanche, les pilotes Aprilia doivent valider leur qualification directement en Q2 lors des FP3. Une séance où, selon Maverick Viñales, il faudra passer en dessous des 1’39. Réponse ce samedi matin à partir de 9h55.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires